Peter Sagan, le rebond du champion

15 mois que le Slovaque attendait ça. Peter Sagan a levé les bras à nouveau lors de la 10ème étape du Giro. Un soulagement.


La dernière fois qu’on l’avait vu si heureux. C’était en Alsace. Lors du Tour de France 2019. Peter Sagan domine ce 10 juillet 2019, le sprint de la 5ème étape, maillot vert déjà sur le dos, devant Wout Van Aert et Matteo Trentin. Depuis, plus rien, ou presque. Car Peter Sagan a accumulé les places d’honneur : 10 podiums et 23 Top 5 ! Mais pas de succès. Jamais « Peto » n’avait connu une aussi longue période de disette.


Le coureur de classique

Il a fallu donc attendre sa première participation au Giro, après un Tour de France décevant, pour que Sagan retrouve le sourire. Dominé par Démare dans les sprints (trois fois 2ème), le Slovaque n’a pas baissé les bras. S’il a perdu en explosivité et en vitesse sur les sprints, il n’en reste pas moins l’un des plus grands coureurs de classique. Entre Lanciano et Tortoreto, il a démontré toutes ses forces. Partir dans un coup, résister à la Groupama-FDJ et au peloton, et disposer un à un ses adversaires. Personne ne pouvait stopper Peter dans sa quête. Le voilà maintenant titulaire d’une victoire sur chaque Grand Tour.


Une victoire « spéciale »

Et ce succès, il a évidemment un goût particulier, comme il le précise juste après la ligne au micro de La Chaine L’Equipe : « C’est spécial. Cette première victoire sur le Giro est magnifique. C’est ma première victoire depuis plus d’un an. Ça fait du bien dans cette année très spéciale. J’étais dans une échappée très forte mais à un moment, je me suis dit que tout allait comme sur des roulettes. L’échappée est allée au bout. Tout s’est bien goupillé et je suis très content de ça. » Le sourire, toujours, de l’homme qu’on a dit finit. Du sprinteur qui selon certains, n’en était plus un. Mais les grands champions savent rebondir.


Le maillot cyclamen dans le viseur

Avec ce numéro, Peter Sagan s’est aussi largement replacé dans une course qu’on disait sans suspense. Le maillot cyclamen d’Arnaud Démare n’est plus qu’à 20 points. Il va donc y avoir un joli duel entre ces deux coureurs et chacun va devoir jouer avec ses forces. Démare pour les sprints, Sagan pour l’imprévisible. Les deux hommes qui se sont bien chamaillés durant cette première semaine. Peut-être avec une part de frustration pour le leader de la Bora-Hansgrohe qui pensait peut-être que ses espoirs de classement par points étaient éteints. Mais la flamme (pas la série hein), il vient de la rallumer.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *