Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

À Travers la Flandre : Le numéro de van Baarle

A l’issue d’une course folle, avec de nombreux mouvements, Dylan van Baarle remporte À Travers la Flandre. Le Néerlandais s’est isolé à près de quarante kilomètres de l’arrivée et a profité du marquage de ses rivaux pour l’emporter en solitaire. Premier succès de la saison pour van Baarle, auteur d’un numéro magnifique. Christophe Laporte prend la deuxième place.

Dylan van Baarle, superbe vainqueur d’À Travers la Flandre 2021 (Crédit : Eurosport)


La course : Du mouvement et beaucoup d’attaques

On va pas se mentir, il sera difficile d’être précis et concis sur le scénario de ce À Travers la Flandre. Car au bout de 120 kilomètres de course rapides mais sans histoire, tout s’est emballé. Certes, Ethan Hayter, Jelle Wallays et Florian Vermeersch formaient l’échappée mais les trois hommes ont finalement été relativement anecdotiques.

Viviani provoque le chaos

Tout débute en fait avec la chute d’Elia Viviani (qui emmène Tom Pidcock ou Matteo Trentin avec lui). Stefan Küng prend alors les commandes d’un peloton désorganisé. Le Suisse roule fort et à l’arrivée dans le Taaienberg, personne n’est vraiment placé. A commencer par les Deceuninck-Quick Step, Asgreen, Ballerini ou encore… Alaphilippe !

Comme Arnaud Démare ou encore Anthony Turgis, le champion du monde se retrouve dans un deuxième peloton. S’en suivent une bonne vingtaine de kilomètres avec de nombreuses attaques, des contres, des lâchés, des revenus. Bref une vraie course de mouvement. Même Mathieu Van der Poel (dans le bon groupe) tente sa chance.

Le numéro de van Baarle

Le chaos se poursuit, et Dylan van Baarle décide de s’isoler. Le Néerlandais ne laisse pas revenir quatre hommes, dont Nils Politt ou Rui Oliveira. Ces coureurs forment le premier groupe de poursuivants avec Greg van Avermaet, Florian Sénéchal ou encore Warren Barguil. Manifestement en forme, le Breton d’Arkea-Samsic se découvre et tente à plusieurs reprises d’accélérer le rythme pour revenir sur l’homme de tête. Derrière en revanche, ça va beaucoup moins pour Van der Poel. Visage des mauvais jours, le Néerlandais se retrouve en difficulté et atterrit dans le camp des battus.

Van Baarle ne compte que 19 secondes d’avance dans un premier temps, mais derrière, l’entente est mauvaise (si ce n’est très mauvaise). L’écart monte à 37 secondes à 11 kilomètres de l’arrivée… pratiquement sans forcer. L’habituel équipier de la formation Ineos-Grenadiers, sans se retourner ni calculer, résiste à tous les favoris et l’emporte au terme d’un formidable numéro. Déjà dans le top 10 du GP E3 et de Gand – Wevelgem, le Néerlandais montre qu’il est dans une forme incroyable. Avec ce succès sur Á Travers la Flandre, van Baarle lève les bras pour la première fois depuis le Dauphiné 2019. Derrière, Christophe Laporte résiste au retour des sprinteurs pour finir deuxième (encore). Tim Merlier monte sur la troisième marche du podium.

La décla :

“40 kilomètres seul en tête, c’était vraiment dur. Je suis suis très content d’avoir terminé le travail de l’équipe. Gagner une semi-classique c’est spécial. C’est encore plus fort que de gagner sur le Dauphiné.”

Dylan van Baarle (Ineos-Grenadiers), au micro d’Eurosport

Le chiffre :

3

On le sait, l’équipe Ineos-Grenadiers (ex-Sky) n’est pas une équipe spécialiste des Classiques belges. Ces 5 dernières années, l’équipe britannique n’avait gagné qu’à deux reprises sur des courses pavées (Elia Viviani sur une étape du Tour de la Panne et Michal Kwiatkowski sur le GP E3, tous deux en 2016). Dylan van Baarle vient donc d’offrir une 3ème victoire de la sorte à sa formation.

Le classement :

6 thoughts on “À Travers la Flandre : Le numéro de van Baarle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *