Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Amstel Gold Race : van Aert prend sa revanche sur Pidcock

D’un souffle, à la photo-finish, Wout van Aert a remporté l’Amstel Gold Race devant Thomas Pidcock. Encore échappés dans le final (cette fois avec Schachmann), les deux hommes se sont encore livrés un duel de haute volée. Quatrième succès pour le Belge. À noter la 6ème place de Julian Alaphilippe, un peu en dedans dans le final.

Impossible de dire lequel des deux hommes a gagné, on ne va pas mentir (Crédit : Sirotti)


La course : Un final haletant

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est profil-parcours-amstel-gold-race-2021-1024x400.png.


Dix hommes pour animer le début de course sur ce circuit inédit de l’Amstel Gold Race 2021. Dix coureurs dont un Français Julien Bernard (Trek-Segafredo). Avec lui, des habitués des tentatives lointaines, notamment Sébastien Grignard (Lotto-Soudal), Kenny Molly (Bingoal Pauwels Sauce WB) ou encore Anders Skaarseth (Uno-X). Le peloton laisse filer et le groupe prend près de 5 minutes de marge.

Peu concernés par ce début d’épreuve, les favoris et outsiders musardent à l’arrière du peloton. Notamment Julian Alaphilippe ou Maximilian Schachmann, en pleine discussion avant le début des hostilités. La poursuite se fait gentiment : Jumbo-Visma, Bora-Hansgrohe et Deceuninck-Quick Step s’en occupent logiquement. C’est à 60 kilomètres de l’arrivée que les choses sérieuses débutent.

Beaucoup de tentatives, peu de résultats

Un groupe de costauds s’extrait du peloton : Gogl, Sénéchal ou encore Carapaz accélèrent, avant que Fraile ne ramène le peloton. Un deuxième coup s’opère dans la foulée, de quoi tendre les acteurs. Et quand un peloton est nerveux sur des routes étroites, forcément les chutes ne sont pas loin. Bob Jungels et Sylvain Moniquet en font les frais. Tout comme Maximilian Schachmann, mal placé à l’arrière.

L’Allemand rentre, mais devant, personne n’attend. Un contre finit par partir avec 6 hommes : Florian Sénéchal, Dylan van Baarle, Simon Clarke, Tosh van der Sande, Rui Costa et Sonny Colbrelli. Absente de ce groupe, la Jumbo-Visma doit faire le forcing pour ramener van Aert et Roglic. Le Slovène provoque même un coup de chaud dans le Cauberg. Son accélération fait mal aux échappés. Ne reste à 30 kilomètres de l’arrivée que Vliegen seul en tête.

Alaphilippe pointe le bout de son nez mais…

Le Belge, à bout de forces, est relayé par Ide Schelling, sorti lors de l’accélération de Roglic. Mais le Néerlandais ne garde jamais que quelques hectomètres d’avance, et voit le TGV passer devant lui dans la dernière ascension du Cauberg. Jamais aux avant-postes jusque-là, Julian Alaphilippe pointe le bout de son nez. Mais c’est Conci qui tente le premier, suivi par van Aert et… Alaphilippe bien sûr ! Derrière, le poissard Roglic peut ranger ses illusions. Victime d’un souci mécanique, le Slovène perd toutes chances de victoire.

Favori sur ce circuit, Alaphilippe semble un ton en dessous, il ne peut pas recoller sur ses rivaux, notamment van Aert ou Pidcock. Le Britannique peut même compter sur Kwiatkowski et Carapaz. En supériorité numérique, les Ineos-Grenadiers attaquent par l’intermédiaire de Kwiatkowski d’abord, de Pidcock ensuite. Seuls van Aert et Schachmann peuvent le suivre, pour jouer la gagne dans cette Amstel Gold Race. Derrière, Vansevenant mène le groupe des poursuivants avec Alaphilippe, Martin, van Avermaet ou encore Valverde.

Van Aert à la photo-finish !

Le trio résiste et conserve 15 secondes d’avance tout au long du final. Mais sous la flamme rouge, tout le monde se regarde, quasiment à l’arrêt dans la dernière ligne droite. Van Aert mène et doit réagir quand Pidcock lance le premier. Au contraire de leur duel sur la Flèche brabançonne mercredi, les deux hommes sont cette fois au coude à coude et jettent leur vélo sur la ligne. Wout van Aert pousse un cri de joie, mais le résultat officiel se fait attendre. Et pour cause ! L’écart est infime. Comme mercredi sur la Flèche brabançonne dames, il faut attendre la photo-finish pour voir le sacre du Belge, qui prend sa revanche sur Tom Pidcock. Côté tricolore, Julian Alaphilippe prend la 6ème place finale.

La décla :

« J’ai juste fait le meilleur sprint possible, avec beaucoup de vitesse. L’arrivée plus plate a été en ma faveur. Je peux dire merci à mon équipe pour ce succès. Maintenant, je vais prendre une petite pause, je ne serai pas sur La Flèche Wallonne, ni Liège-Bastogne-Liège. C’est bien de finir sur cette victoire ».

Wout Van Aert sur Procyclingnet.


Le chiffre :

2001

Elle joue à domicile, mais elle n’avait plus gagné depuis 20 ans sur l’épreuve. Wout van Aert a mis fin, ce dimanche, à deux décennies d’attente pour la formation néerlandaise (ex-Rabobank et Belkin) sur l’Amstel Gold Race. En 2001, c’est Erik Dekker qui l’avait emporté.

Le classement :

7 thoughts on “Amstel Gold Race : van Aert prend sa revanche sur Pidcock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *