Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Bonnamour, la meilleure carte de B&B Hôtels sur ce Tour de France ?

Il est l’un de ceux qui découvrent le Tour de France : Franck Bonnamour s’est déjà distingué après 10 jours de course. Le grimpeur de la B&B Hôtels a déjà signé deux Top 10 et pointe à une intéressante 17e place au général. Mais plus que sa position, c’est l’envie d’être dans les échappées et pourquoi pas de gagner qui fait courir le Breton.

Il est l’un de ceux qui découvrent le Tour de France : Franck Bonnamour s’est déjà distingué après 10 jours de course. Le grimpeur de la B&B Hôtels a déjà signé deux Top 10 et pointe à une intéressante 17e place au général. Mais plus que sa position, c’est l’envie d’être dans les échappées et pourquoi pas de gagner qui fait courir le Breton.
Franck Bonnamour s’est montré offensif et à l’aise sur les étapes difficiles (Crédit : Sirotti)


Ce n’est qu’un titre honorifique, mais cela place déjà ses 9 premiers jours de course. Franck Bonnamour a été élu coureur le plus combatif de la première semaine du Tour de France. C’est dire si le grimpeur de la B&B Hôtels s’est montré, et a étonné les observateurs. À vrai dire, lui aussi ne s’attendait pas à ça.

« Je ne m’attendais pas à être à ce niveau-là. Faire deux tops 10 sur les deux étapes les plus difficiles de ce début de Tour. C’est une petite surprise pour moi », explique l’intéressé lors de la conférence de presse, à Albertville. Sur la route du Creusot, lors de la folle étape de 250 kilomètres, et entre Cluses et Tignes, Franck Bonnamour a croisé le fer avec certains des meilleurs coureurs du Tour de France.

“Opposé” à Van der Poel ou encore Pogacar

Vendredi dernier, il était à l’attaque avec Mathieu Van der Poel et Wout van Aert, rien que ça. Certes « loin » du vainqueur du jour, Matej Mohoric, le Breton prend la 6ème place de la journée, entre Asgreen et van Aert. Rebelote deux jours plus, tard, lorsqu’il prend la 5ème à Tignes juste devant… Tadej Pogacar (certes revenu de derrière). La preuve des capacités de récupération du garçon, et de son amour pour les difficultés.

Il est l’un de ceux qui découvrent le Tour de France : Franck Bonnamour s’est déjà distingué après 10 jours de course. Le grimpeur de la B&B Hôtels a déjà signé deux Top 10 et pointe à une intéressante 17e place au général. Mais plus que sa position, c’est l’envie d’être dans les échappées et pourquoi pas de gagner qui fait courir le Breton.
Et ça termine devant le Maillot Jaune à Tignes. Propre ! (Crédit : Sirotti)

« Tignes c’était vraiment une étape folle : du début à la fin c’était à fond dans des conditions dantesques. Il faisait très froid, c’était très dangereux. Je m’en suis sortie parce que j’adore ces conditions. Certains n’aiment pas cela, et c’est pour ça qu’il y a eu des surprises chez les favoris », relate tranquillement le grimpeur de 26 ans, désormais bien installé au classement. 16ème, Franck Bonnamour est une vraie satisfaction sur ce Tour de France.

Un premier succès en pro sur le Tour de France ?

Malgré tout, ce classement est anecdotique pour lui. « Il y a encore beaucoup de montagne et pas mal de bons grimpeurs derrière moi. Je ne vais pas m’accrocher à tout prix en pensant au général. Mon objectif, c’est d’aller chercher une belle performance sur une ou plusieurs étapes ». Un rôle d’électron libre qui sied parfaitement à celui qui compte le plus de kilomètres en échappée pour le moment (424km, près de 100 de plus que son dauphin, Brent van Moer).

Il est l’un de ceux qui découvrent le Tour de France : Franck Bonnamour s’est déjà distingué après 10 jours de course. Le grimpeur de la B&B Hôtels a déjà signé deux Top 10 et pointe à une intéressante 17e place au général. Mais plus que sa position, c’est l’envie d’être dans les échappées et pourquoi pas de gagner qui fait courir le Breton.
Franck Bonnamour a plutôt apprécié les conditions difficiles de cette première semaine (Crédit : Sirotti)

« Sur les étapes un peu plus dures, ce sera à Pierre Rolland, Quentin Pacher et moi d’être à l’avant », continue Franck Bonnamour, dont c’est le premier Tour de France. « Sur les étapes de moyenne montagne, ça peut être pas mal de prendre une échappée au long cours. Il y a pas mal d’écarts, donc les échappés ont de grandes chances d’aller au bout ». Et pourquoi pas voir le transfuge d’Arkea-Samsic remporter un succès de prestige. Ce qui est sûr, c’est qu’avec l’absence de Bryan Coquard, Franck Bonnamour semble être la meilleure carte de la B&B Hôtels pour remporter un premier succès sur le Tour de France…  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *