Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Bredene Classic : Tim Merlier domine facilement le sprint

La Bredene Classic est bel et bien une course destinée aux sprinteurs. Pour la dixième fois en dix éditions, elle s’est achevée par un emballage massif. Déjà vainqueur du GP Samyn et du GP Jean-Pierre Monseré, Tim Merlier (Alpecin-Fenix) s’est facilement imposé. Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step) est troisième.

Tim Merlier sans contestation. (Sirotti)

Le parcours :

source : Procyclingstats

La course :

La course se décante dans les 100 derniers kilomètres. Les bordures et les monts permettent à un groupe d’une quinzaine de coureurs de s’extirper du peloton. Parmi eux, Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), Mads Pedersen (Trek-Segafredo), Nils Politt (Bora-Hansgrohe) et Tom Van Asbroeck (Israël Start-Up Nation). À 37 kilomètres de l’arrivée, un groupe de poursuivants conséquent – une quinzaine de coureurs, dont Tim Merlier (Alpecin-Fenix) et Jake Stewart (Groupama-FDJ) – est pointé à 40 secondes. Le peloton, lui, est pointé à 3’30.

Tim Merlier, trois victoires en trois semaines

C’est un fait de course assez cocasse qui provoque la décision. À 30 kilomètres de l’arrivée, une erreur d’aiguillage perturbe le groupe de tête. Et le désorganise. C’est là que quelques coureurs décident d’accélérer. Parmi eux, Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), Nils Politt (Bora-Hansgrohe) et Lukas Pöstbelger (Bora-Hansgrohe), qui s’isole seul à 25 km de l’arrivée. Mais il ne comptera jamais plus de 15 secondes d’avance. Derrière lui, le deuxième groupe de poursuivants fait la jonction.

À 9 kilomètres de l’arrivée, il n’a plus que neuf secondes d’avance sur ses anciens compagnons d’échappée. Puis six. Ses qualités de rouleurs lui permettent de résister. D’autant que ses poursuivants ne parviennent pas à s’entendre. À 4 kilomètres de l’arrivée, l’écart est remonté à 14 secondes, malgré le forcing des équipiers de Sénéchal et Merlier.

Le Polonais craque à 1,5 kilomètres de l’arrivée, à bout de forces. On se dirige alors vers un sprint massif, avec plusieurs hommes rapides : Sénéchal, Pedersen, l’ancien champion du monde, Stewart et Merlier, entre autres. Bien emmené par Frédéric Willems, ce dernier lance le sprint de loin et s’impose en force devant Mads Pedersen. Troisième, Florian Sénéchal devient le premier Français à monter sur le podium de la Bredene Classic. Déjà vainqueur du GP Samyn et du GP Jean-Pierre Monséré, Merlier remporte son troisième succès en trois semaines, égalant son total de l’an dernier. Il est l’un des hommes en forme de ce début de saison.


Le chiffre :

1

Troisième à l’arrivée, Florian Sénéchal est le premier français à monter sur le podium de la Bredene Classic. Jusqu’ici, la meilleure performance tricolore était celle de Tanguy Turgis, 8e en 2018.



Le Classement :

One thought on “Bredene Classic : Tim Merlier domine facilement le sprint

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *