Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Championnats de France : AG2R, un titre pour écrire l’histoire ?

Ce dimanche, sur la course en ligne des championnats de France, à Épinal, AG2R Citroën Team sera l’équipe à battre, avec la Groupama-FDJ. En quête d’un maillot bleu-blanc-rouge depuis 2007, la formation de Vincent Lavenu prendra le départ avec de grosses ambitions.

Christophe Moreau est le dernier coureur d’AG2R ayant remporté le championnat de France. (Photo : Sirotti).

Quatorze ans que l’équipe AG2R attend un successeur à Christophe Moreau, dernier champion de France au sein de la formation haut-savoyarde. C’était donc en 2007, à Aurillac. Dans l’histoire, la troupe de Vincent Lavenu n’a d’ailleurs remporté que deux fois cette grande messe nationale, avec le sacre de Stéphane Barthe en 1997. Une (trop) longue disette à laquelle AG2R veut mettre fin cette saison. « Revoir le maillot tricolore dans l’équipe, ça tient vraiment à cœur à Vincent Lavenu », lance Benoît Cosnefroy en conférence de presse, samedi.

Un duel Cosnefroy – Alaphilippe ?

AG2R Citroën-Team dispose sûrement de l’effectif le plus impressionnant sur le papier en vue de ce championnat de France. Et notamment avec Benoît Cosnefroy, « qui espère être l’un des favoris ». Pour ramener le maillot à Chambéry, le puncheur maison devra battre Julian Alaphilippe, qui aura une belle pancarte dans le dos ce dimanche. Mais pas que.

« Un duel avec Alaphilippe ? Non, il ne faut pas écarter les autres adversaires. Il n’y a pas que Julian et moi dans le peloton. Face à Julian, ce sera compliqué. Donc il faut qu’on utilise notre supériorité numérique pour manoeuvrer autrement », détaille l’ancien champion du monde Espoirs, qui sait que le parcours d’Epinal est taillé pour ses qualités.

Benoît Cosnefroy avec le maillot tricolore, pourquoi pas ? (Photo : Vincent Cruchet).

« L’objectif, c’est le titre ! »

« Je suis très satisfait du parcours. Le tracé est difficile et usant. Ce championnat sera pour un homme fort. Un grimpeur peut gagner, un puncheur aussi, et même un sprinteur… La fraîcheur physique sera importante dans le final », avoue Cosnefroy. Si le Normand visera le maillot tricolore, « un rêve » pour lui, AG2R Citroën Team aura également d’autres cartes à jouer durant toute la course. Et ce n’est pas Nans Peters qui dit le contraire.

« Le parcours se prête parfaitement aux profils des coureurs de l’équipe. On a des mecs qui marchent bien, on a plusieurs cartes à jouer. L’objectif, c’est le titre ! On verra qui sera là dans le final pour jouer la gagne », explique le vainqueur d’étape sur le dernier Tour de France, qui prévoit une arrivée en petit comité. Avec un Terre et Ciel dans le bon coup ? Aurélien Paret-Peintre, Dorian Godon ou Geoffrey Bouchard ne demandent que ça. Eux qui rêvent tous de succéder à Christophe Moreau, afin de devenir la prochaine coqueluche des Français sur le Tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *