Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Championnats de France : Cavagna, Molard, Alaphilippe… les réactions

À Épinal, Rémi Cavagna a su se montrer le plus costaud pour aller chercher le titre de champion de France. Toutes les réactions après la course.

Cavagna croque la vie à pleine dent. (Mon Peloton)

Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), champion de France sur route 2021 :

« Je me suis dit : C’est pour toi Rémi ! »

« Après la déception de jeudi (sur le chrono), c’est magnifique de revenir comme ça. Juste avant la zone de ravitaillement, je me suis dit : ‘C’est pour toi Rémi’. Je me suis dit que ça pouvait être le bon moment. Surtout que juste après c’était une partie technique et très roulante. Je savais que sur cette partie, je pouvais faire vraiment la différence et tout de suite prendre 15-20 secondes. J’ai réussi à résister dans la montée, à prendre même quelques secondes et puis j’ai vraiment été poussé par les encouragements. J’ai entendu que j’avais 50 secondes à 5 bornes, je me suis dit que ça pouvait le faire et j’y suis allé à fond ».


Rudy Molard (Groupama-FDJ), 2e des France :

« Il y a toujours un petit regret »

« C’est un sentiment mitigé. On venait pour gagner et défendre notre titre. Ce n’est pas passé loin. Je me sentais vraiment bien, un des mieux de l’échappée devant. Après, Rémi (Cavagna) était vraiment fort. Il a attaqué au bon moment. Il a pris quelques mètres. On savait que s’il nous prenait un peu d’avance, ça allait être compliqué d’entrée. Derrière, on a relayé mais on n’a rien pu faire. C’est le plus fort qui a gagné. Mais quand on termine deuxième, il y a toujours un petit regret ».


Damien Touzé (AG2R Citroën), 3e des France :

« J’aurais aimé ramener le titre à l’équipe »

« C’était une course très dure, très physique. On s’est dégagé avec un bon petit groupe. Quand j’ai vu les coureurs représentés devant, je savais que ça pouvait aller très loin. On a bien géré notre course sans trop en faire. Après ça s’est fait à la pédale. Je savais que si je laissais 10 mètres à Rémi, c’était quasi impossible de rentrer. Sous la pluie, dans les virages, il virait très vite. On n’a jamais réussi à rentrer. Ensuite, Geoffrey a fait un super boulot, il m’a attendu pour essayer de rentrer à deux. Dans un sprint comme ça, ce sont les jambes qui parlent et c’est encore une médaille, c’est bien, mais j’aurais aimé ramener le titre à l’équipe ».


Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 37e des France :

« Il mérite tellement »

« Franchement, il n’y a pas les mots. C’est vraiment super pour Rémi, il mérite tellement. Il n’y avait pas beaucoup d’options pour nous, on était que trois. C’est bien de se retrouver devant. Rémi avait des grandes sensations. C’est pour ça que derrière, on est plutôt resté tranquille. Il a vraiment été chercher ce titre ».


Valentin Madouas (Groupama-FDJ), 7e des France :

« Il mérite amplement son titre »

« On savait que l’échappée allait aller très loin avec les coureurs. Tout se joue avec la pluie, c’est l’élément déclencheur de la course. On reprend beaucoup moins de temps à cause de ça. Cavagna, on le connait, c’est l’un des meilleurs rouleurs au monde, il mérite amplement son titre. Nous, on essayait de faire notre course. Je faisais l’effort, mais je ne savais pas si c’était pour la place de 1 ou 2, comme on n’avait pas d’infos sans les oreillettes ».

3 thoughts on “Championnats de France : Cavagna, Molard, Alaphilippe… les réactions

  1. Bravo à REMI et à tous ces coureurs qui ont participé à ce Championnat et qui nous ont fait passé un très bon aprés midi de vélo…….apès la sieste et la sortie dominicale du matin!
    Merci à tout ce monde du vélo, qui se décarcasse ,pour nous faire paisir!!!
    Claude ROCHE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *