Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Cholet-Pays de la Loire : première victoire pour Viviani !

Première victoire de la saison pour Viviani ! Deux ans après la dernière édition, l’Italien ajoute son nom au palmarès de Cholet-Pays de la Loire. Il est le premier transalpin à s’imposer sur l’épreuve.

Elia Viviani renoue enfin avec la victoire !

La course

Ils sont nombreux au départ, à briguer la succession de Marc Sarreau, dernier vainqueur en 2019. Malgré la concurrence de Gand-Wevelgem et du Tour de Catalogne, les organisateurs ont réuni un plateau de choix. Parmi les favoris : quelques sprinteurs de renoms comme Viviani, Bouhanni, Sarreau ou Bonifazio. Mais aussi des coureurs capable de faire bouger les lignes, à l’image de Cosnefroy et Rolland qui effectuent leur rentrée.

L’échappée matinale est constituée de cinq hommes : Nicolas Prodhomme (AG2R-Citroën), Alexys Brunel (Groupama-FDJ), Clément Carisey (Delko) et le duo de la Swiss Racing Academy : Stuart Balfour et Yannis Voisard. Les fuyards sont maintenus à portée de fusil et n’obtiennent guère plus de deux minutes d’avance. Ce faible écart permet à Alexis Gougeard parti seul en contre-attaque, de rentrer à l’avant. Ils sont désormais deux représentants d’AG2R à moins de 100 km de l’arrivée.

Arkéa-Samsic met en route

Absente du groupe de tête, la formation Arkéa-Samsic de Nacer Bouhanni est sommée de rouler dans le peloton. Comme les Cofidis de Viviani. A 45 km du but, Alexis Gougeard fait voler en éclats l’échappée, mais le dernier rescapé s’appelle Alexys Brunel ! Le représentant de Groupama-FDJ place une belle attaque alors que le peloton est à ses trousses.

Alexys Brunel attaque en solitaire à plus de 30 km de l’arrivée (Eurosport/GCN)

Brunel finalement repris

Le numéro de soliste d’Alexys Brunel prend fin quelques kilomètres plus loin. Repris par Thibault Ferasse et le Suisse Mathias Reutimann. L’écart se stabilise autour des dix secondes. Avant qu’un groupe de 17 coureurs ne se détache à trois tours du but. Il y a là Dorian Godon, Nans Peters, Simon Geschke ou Niccolo Bonifazio. Dans le tour suivant, le groupe explose et quatre hommes se présentent à la cloche : Godon, Wirten, Eriksson et Brunel, élu combatif du jour.

Les deux français sont les plus solides du groupe et tentent tour à tour de s’esseuler. Mission accomplie pour Dorian Godon, qui passe en tête sous l’arche des 5 derniers kilomètres alors que les B&B sont à la planche derrière pour Luca Mozzato. Mais un AG2R peut en cacher un autre : Benoît Cosnefroy déclenche une violente attaque dans la dernière bosse ! Barthe est dans la roue, comme Girmay. Le trio est repris dans les derniers hectomètres.

La victoire pour Viviani

Le sprint massif est inévitable ! Houleux ! Bouhanni tasse Steward dans les barrières au moment où Viviani lance son sprint ! L’Italien est sans rival et remporte enfin un succès avec le maillot de la Cofidis !


Le chiffre

554

Comme le nombre de jours qui se sont écoulés depuis la dernière victoire d’Elia Viviani. A l’époque, l’Italien avait décroché une étape sur le Tour de Slovaquie. Fin de la disette pour l’ancien champion d’Europe, qui triomphe enfin depuis son départ de Quick-Step !

LE CLASSEMENT

9 thoughts on “Cholet-Pays de la Loire : première victoire pour Viviani !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *