Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Dauphiné – Étape 4 : les Tops et les Flops

Première victoire en carrière sur un chrono World Tour pour Alexey Lutsenko, très fort dans la dernière partie de cette 4ème étape du Critérium du Dauphiné. L’endroit où Geraint Thomas a perdu beaucoup de temps. Les Français ont assuré. Les tops et les flops.

Lukas Pöstlberger a eu chaud. (Sirotti)

Les Tops :



Alexey Lutsenko et Astana

Apparemment le vélo de contre-la-montre Astana-Premier Tech de la marque Willier Triestina fonctionnait bien. Deux membres de la formation kazakahstanaise aux deux premières places. Et sur la plus haute, c’est Alexey Lutsenko. Le coureur a débarqué au milieu de nulle part, alors que les caméras s’intéressaient à d’autres coureurs, pour décrocher le meilleur temps. Il a délogé du trône son coéquipier, Ion Izagirre. Des surprises aux pôles positions mais la preuve qu’ils avaient bien étudié le parcours, en réalisant des temps canons dans la deuxième partie, la plus difficile.



Les Français

Ce n’était pas l’étape où on attendait les Français sur cette épreuve. Mais les Tricolores ont fait bien plus que de la résistance. Le premier de la file, Aurélien Paret-Peintre termine à 37 secondes de la tête. Pas très loin derrière, Gaudu est dans le top 30 à moins d’une minute, suivi de Guillaume Martin, pourtant tombé hier, avec 1’20 de débours. Personne n’est largué au général, de bon augure avant la montagne.



Lukas Pöstlberger

Il a dû cravacher pour garder son maillot. Jusqu’au bout, le suspense était total. Mais l’Autrichien a conservé une toute petite seconde pour s’octroyer une nouvelle journée en jaune. Déjà menacé hier, Lukas Pöstlberger a encore eu chaud aujourd’hui. Mais il a sorti un magnifique chrono, en terminant dans le même temps que Geraint Thomas. Il devra lutter une nouvelle fois demain s’il veut garder la tête du général avant la montagne. Bon après, ce sera vraiment difficile de faire mieux.

Les Flops :



Geraint Thomas

C’était le grand favori du chrono. Un parcours avec quelques difficultés, parfait pour le rouleur-grimpeur d’Ineos. Le Britannique part avec un gros braquet et explose le temps du premier intermédiaire. Mais derrière, Geraint Thomas a faibli, même buté. Alors qu’il avait 10 secondes d’avance sur Lutsenko à mi-parcours, il termine à plus de 20 secondes. Il laisse surtout la porte ouverte à ses adversaires et sème le doute dans le leadership de l’équipe. Richie Porte a fait un peu mieux. Surtout, il va devoir reprendre du temps à des coureurs comme Izagirre ou encore Kelderman. Ce n’était pas prévu au départ.

One thought on “Dauphiné – Étape 4 : les Tops et les Flops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *