Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Dauphiné – Étape 5 : les Tops et les Flops

Geraint Thomas (Ineos) a été le plus malin aujourd’hui et s’impose à Saint-Vallier. Le Britannique remonte un peu au général dans une étape pas forcément très animée. Les tops et les flops.

Colbrelli est remonté trop tard. (Sirotti)

Les Tops :



Ineos

Incroyable coup tenté par Geraint Thomas et Ineos. Un dernier virage en épingle à la flamme rouge, une cassure intelligente de Kwiatkowski et voilà Thomas parti pour la victoire d’étape. Dans une journée un peu maussade, l’éclaircie est venue de Grande-Bretagne, c’est rare pour le souligner. Dans l’affaire, le Gallois gagne 10 secondes de bonifications gratos. Après son contre-la-montre raté hier, il refait surface. Il faudra se souvenir de cette victoire au moment de faire les comptes à la fin du Critérium du Dauphiné.


Lawson Craddock

On peut remercier Lawson Craddock. L’un des seuls à avoir tenté dans la dernière bosse du jour, la côte du Montrebut. Derrière, il n’y a pas eu grand-chose, à notre grand regret. L’Américain a ensuite un peu résisté pour n’être revu qu’à 2,5 km de la ligne. Avec Bystrom, il est l’attaquant de la journée.


Lukas Pöstlberger

Et une journée de plus en jaune pour le coureur autrichien. Le leader du général s’est accroché dans la dernière difficulté du jour, c’est vrai, escamotée par le peloton. Il n’avait alors plus peur pour son maillot. Demain, ce sera encore une autre paire de manches.



Les Flops :



Kasper Asgreen

Le Danois a eu tout faux aujourd’hui. Asgreen a voulu prendre l’échappée du jour alors qu’il était 3ème du général. Résultat, il a flingué les fugitifs, dont son coéquipier Josef Cerny, qui n’ont jamais pu prendre le large. Les hommes de tête ont vite été repris, à 50 kilomètres du but. Les forces puisées en début de parcours lui sont restées dans les jambes au moment d’aborder le sprint final auquel il n’a pas participé (16ème). Au moins, il a gagné 3 secondes dans l’opération, mais pour quoi faire ?

Les favoris

Il y avait une fin de parcours intéressante avec une dernière côté et des pourcentages jusqu’à 15%. Parfait pour faire bouger un peu les choses. Finalement, il n’y a rien eu. Puis derrière, Ineos a contrôlé pour faire gagner avec malice Geraint Thomas. Boum 10 secondes en moins pour le Britannique et donc en plus pour ses adversaires. C’est cadeau, sans que personne ne bouge le petit doigt. Mais qui a vraiment envie de bousculer la hiérarchie ? Aujourd’hui, personne…

Barhain-Victorious

Si Bahrain-Victorious n’avait pas une équipe aussi faible, Sonny Colbrelli aurait déjà 4 victoires dans ce Critérium du Dauphiné. Incapable de contrôler les échappées dans les premières étapes, l’équipe bahreïnie a montré encore une fois des signes de faiblesse aujourd’hui. Au moment du final, il n’y a plus personne pour partir à la poursuite d’un Geraint Thomas lancé à vive allure. Ensuite, Colbrelli peut remercier Valgren d’avoir fait le train. Sinon, l’Italien termine beaucoup plus loin du vainqueur du jour. En lançant de très loin, le maillot vert a failli remonter tout seul le Gallois. Lui est très fort, sa formation beaucoup moins…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *