Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Dauphiné – Étape 6 : Valverde, Lutsenko, Martin, Gaudu… Les réactions

Alejandro Valverde (Movistar) a beau avoir 41 ans mais il est toujours aussi efficace. Le vétéran espagnol a remporté la 6ème étape du Critérium du Dauphiné. Alexey Lutsenko (Astana) s’empare du jaune. Voici les réactions du jour.

Le sourire de Valverde de nouveau vainqueur en World Tour. (Sirotti)


Alejandro Valverde (Movistar), vainqueur de l’étape :

« Une victoire c’est toujours spécial, surtout à mon âge »

« Je suis très content, je voudrais remercier l’équipe qui a fait un formidable travail. Dans le final, Miguel Angel Lopez m’a dit ‘on joue pour toi’, tout ça donne une force incroyable. Tao (Geoghegan Hart) est sorti fort, j’ai vu que Geraint ne pouvait pas suivre alors j’y suis allé. J’ai essayé de sprinter le plus régulièrement possible et j’ai tout donné quand j’ai vu la pancarte. Une victoire c’est toujours spécial, surtout à mon âge ».


Alexey Lutsenko (Astana), leader du général :

« J’ai juste essayé de tenir les roues »

« C’était une étape difficile. L’équipe a travaillé pour moi aujourd’hui. J’ai juste essayé de tenir les roues, je ne pouvais pas faire plus. À la fin, Valverde et la Movistar étaient trop forts. Demain, je vais avoir du mal à garder le maillot jaune, ça va dépendre des jambes ».



Guillaume Martin (Cofidis), 14e de l’étape :

« Je n’avais pas de super sensations »

« Depuis le début ça roulait très vite. On avait Anthony Perez dans l’échappée. Ensuite ça a fait comme souvent en World Tour, rouleau compresseur. Il y avait une équipe Movistar très forte qui a tout contrôlé et qui va chercher la victoire. Pour ma part, je n’avais pas de superbes sensations. Je me suis contenté de suivre et j’ai essayé de m’accrocher. J’espère que ça va mieux répondre les deux prochains jours parce que sinon, je ne pourrais pas peser sur la course… ».



Anthony Perez (Cofidis), 57e de l’étape :

« C’était une boucherie »

« Je voulais prendre l’échappée. J’ai bien senti le coup. J’étais satisfait d’être devant et il y avait une petite chance d’aller au bout. J’ai vu que le peloton nous ne laissait pas beaucoup de temps. J’en ai fait le moins possible, même dans le dernier col. Je me suis relevé pour essayer d’aider Guillaume (Martin) dans le final. C’était une boucherie, j’ai sauté à 7-8 bornes de l’arrivée ».


Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën), 21e de l’étape :

« Dommage pour la télé »

« En deux heures, on fait 100 kilomètres. Dommage pour la télé, ils ont dû voir que les 30 derniers (rire). C’est monté crescendo. Beaucoup de chaleur dans la plaine. Un col de Porte qui s’est monté à un bon train avec une descente technique derrière. J’étais bien placé mais dans les 5 derniers kilomètres, j’étais un peu limite. Je me suis accroché et du coup, j’étais au fond du groupe. C’est dommage parce que je pouvais plus me replacer et à 500 mètres quand ça lance, j’ai pris le petit à-coup. Si je suis un peu mieux placé, je peux faire une meilleure place. Pas de regret même si du coup, je prends la petite cassure, mais ça se joue à rien. Le temps est pris sur le premier, donc tout le groupe défile, je lève la tête et ça fait 11 secondes. C’est dommage mais j’ai donné le maximum, donc il n’y a pas de regret ».

David Gaudu (Groupama-FDJ), 14e de l’étape :

« Tester les jambes »

« Ça a été une grosse journée de vélo, il n’y a pas de petite journée dans le Dauphiné. Dans le final, j’ai essayé d’attaquer pour tester les jambes. Après j’avais lâché ma cartouche pour le sprint. Je me suis fait plaisir et je voulais savoir comment les jambes allaient répondre. Je me sentais pas mal dans la dernière ascension et maintenant cap sur le week-end ».

One thought on “Dauphiné – Étape 6 : Valverde, Lutsenko, Martin, Gaudu… Les réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *