Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Dauphiné – Étape 8 : Les tops et les flops

Padun impressionne une nouvelle fois, Richie Porte remporte le Critérium du Dauphiné sans avoir été bousculé. Les tops/flops de cette dernière journée.

Richier Porte sur la plus haute marche du podium. (Sirotti)

Les tops :

Mark Padun

Mark Padun est un ovni. L’Ukrainien a perdu 30 minutes sur la première partie du Critérium du Dauphiné puis s’est envolé. Le coureur de la Bahrain-Victorious était encore le plus fort aujourd’hui dans le final vers les Gets. Après sa victoire la veille, il avait encore des fourmis dans les jambes. Le grimpeur de 24 ans a lâché tout le monde dans le Col de Joux-Plane, il a repris du temps au peloton dans la montée, puis a été s’imposer avec 2 minutes d’avance sur les favoris. Rien à dire, il s’est révélé au grand jour, on attendra maintenant la confirmation.

Richie Porte

Il a été impeccable dans cette dernière étape. L’Australien a été tout en contrôle durant la journée. Il a laissé les Movistar s’exciter dans le Col de Joux-Plane avant de faire rouler son équipe. À part une mini attaque de Miguel Angel Lopez, Richie Porte n’a pas transpiré. Même la perte temporaire de Geraint Thomas, sur chute, dans la descente n’a pas changé grand-chose pour lui. Il a tranquillement maîtrisé les quelques offensives avant d’attendre son copain Gallois. À 36 ans, il remporte pour la première fois le Critérium du Dauphiné. Avant de pourquoi pas jouer sa carte sur le Tour ?

Ben O’Connor

Il a une nouvelle fois été l’un des acteurs principaux parmi les favoris. L’Australien est vraiment de retour au plus haut niveau après quelques mois de galère. Après sa victoire d’étape sur le Giro 2020, Ben O’Connor est sur la pente ascendante et s’offre même une place au sein des leaders. Après plusieurs attaques, il a réussi à se détacher mais n’a pas gagné assez de temps pour grapiller des places au général. 8ème au final, le nouveau coureur d’AG2R Citroën se fait une place chez les grands, et pourrait même être propulsé leader sur le prochain Tour de France.

Les flops :

Les Français

Ils étaient 8 dans l’échappée du jour, il n’y en avait plus aucun à la fin. Il y avait pourtant du beau monde : Pierre Rolland, Valentin Madouas, Warren Barguil ou encore Guillaume Martin. Ce dernier a été le dernier à tenir, finissant même avec les favoris. Mais sinon personne n’a été en mesure de suivre l’Ukrainien, comme tout le monde d’ailleurs depuis 2 jours, mais aussi Konrad et Vingegaard. Il n’y aura donc pas eu de victoire pour les Bleus cette semaine sur le Critérium du Dauphiné.

Nairo Quintana

Une attaque à Joux-Plane, vite annihilée, puis le clignotant. Nairo Quintana n’a pas du tout montré une forme étincelante sur cette dernière étape du Critérium du Dauphiné. Déjà la veille, le Colombien a été limite, cette fois-ci il n’a pas pu bluffer. Il termine 24ème à plus de 5 minutes du vainqueur du jour. Inquiétant avant le Tour de France.

Les Favoris

Un beau terrain de jeu, une Movistar qui durcit, Richie Porte esseulé. Il y a eu pas mal d’opportunités pour les favoris de s’exprimer sur cette dernière étape. Mais finalement, personne n’a vraiment tenté… On s’attendait à un feu d’artifice, on n’a même pas eu les allumettes. Un coup pour rien donc, surtout que les positions n’ont pas changé dans les 9 premiers du général. Dommage !

One thought on “Dauphiné – Étape 8 : Les tops et les flops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *