Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

E3 Saxo Bank Classic : Asgreen fait le show, Sénéchal deuxième

Un peu plus d’une semaine avant le Tour des Flandres, l’E3 Saxo Bank Classic a donné lieu à un joli spectacle autour d’Harelbeke. Avec un succès de Kasper Asgreen (Deceuninck – Quick Step), devant son coéquipier Florian Sénéchal et Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix).

Asgreen remporte le GP E3 (Photo : Sirotti)

La course :

Le profil de la 64e édition de l’E3 Saxo Bank Classic (Photo : PCS)

Une première échappée de 12

Cette classique du World Tour partait pourtant mal, vu qu’avec le test positif au Covid de Matthew Walls, l’équipe Bora-Hansgrohe ne se présentait finalement pas au départ… Après ce contretemps, la course partait à bloc. Une échappée de 12 coureurs prenait rapidement le large, avec Taco van der Hoorn (Intermarché – Wanty – Gobert), André Greipel (Israel Start-Up Nation), Marco Haller, Jonathan Milan (Bahrain – Victorious), Jelle Wallays (Cofidis), Julius van den Berg (EF Education – Nippo), Alexys Brunel (Groupama – FDJ), Johan Jacobs, Lluís Mas (Movistar), Lindsay De Vylder (Sport Vlaanderen – Baloise), Niki Terpstra (Team Total Direct Energie) et Rasmus Tiller (Uno-X Pro Cycling Team). À 140 kilomètres de l’arrivée, le groupe de tête comptait 3 minutes d’avance.

La Deceuninck – Quick Step lance la course

À 119 bornes de la ligne, Jhonatan Narvaez (Ineos Grenadiers) et Fernando Gaviria (UAE Emirates) chutaient, le Colombien devant abandonner à cause d’une blessure au poignet. Deux minutes derrière l’échappée, Victor Campenaerts (Team Qhubeka ASSOS) lançait les hostilités dans le Knokteberg, avec Dries De Bondt (Alpecin-Fenix) ou Anthony Turgis (Team Total Direct Energie). Un coup pour rien. Pas de quoi refroidir Quinn Simmons (Trek – Segafredo), qui partait ensuite seul en contre dans le Kortekeer. Mais c’est à 80 bornes du but que les choses sérieuses débutaient ! En faisant un coup de force dans le Taaienberg, l’équipe Deceuninck – Quick Step faisait exploser le peloton, une minute derrière l’échappée.

Van Aert crève, Van der Poel attaque

Après cette attaque, un groupe de costauds, avec Wout van Aert (Team Jumbo-Visma) ou Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), se retrouvait à l’avant et reprenait les rescapés de l’échappée à 74 kilomètres de la ligne. Mais alors que ce groupe semblait le bon, un problème mécanique de Van Aert changeait la donne. Repris par le deuxième groupe après avoir réparé son vélo, le Belge réussissait à faire la jonction devant, après un beau relais de ses coéquipiers, à 65 bornes. Moment auquel Van der Poel décidait de passer à l’offensive, trop timidement.

Dans la foulée, Kasper Asgreen (Deceuninck – Quick Step) prenait les devants. À 60 kilomètres de l’arrivée, le Champion du Danemark disposait de 18” d’avance sur un groupe d’une trentaine de coureurs. Trois bornes plus loin, Van der Poel attaquait violemment ! Van Aert et Zdenek Stybar (Deceuninck – Quick Step) sautaient dans sa roue, avant que le gros du peloton ne recolle.

Le numéro d’Asgreen, Van Aert fait la sélection

Suite à ce regroupement général, un groupe de contre se formait à 53 bornes du but, avec Turgis, Florian Sénéchal (Deceuninck – Quick Step) ou Oliver Naesen (AG2R Citroën Team). Au panneau des 50 derniers kilomètres de ce GP E3 de folie, Asgreen avait 35” d’avance sur ce groupe de six, et 50” sur le peloton. Au pied du Paterberg, le coureur de la Deceuninck – Quick Step partait avec 25” d’avance sur les poursuivants, et 1’10” sur le peloton. Dans ce mont, Van Aert faisait tout péter ! Seuls Van der Poel, Stybar et Greg Van Avermaet (AG2R Citroën Team) arrivaient à suivre.

La Deceuninck – Quick Step sur tous les fronts

En bas du Vieux Quaremont, le leader n’avait plus que 25” d’avance sur les poursuivants, rejoints par le quatuor dans la plus longue ascension de la journée. Asgreen basculait 20” devant le groupe de 10, qui se renforçait de Dylan van Baarle (INEOS Grenadiers) et Yves Lampaert (Deceuninck – Quick Step) aux 25 bornes. Avant le Tiegemberg, la Deceuninck – Quick Step endormait les poursuivants et Asgreen en profitait pour reprendre du temps : 38” à 22 bornes.

Van der Poel fait exploser Van Aert

Dans la dernière montée du jour, Van Aert partait le premier… mais Van der Poel contrait et faisait exploser son rival ! Le Champion des Pays-Bas basculait avec Stybar, Sénéchal, Van Avermaet, Naesen et Van Baarle dans sa roue. En tête, Asgreen était ensuite repris après un baroud de plus de 50 kilomètres seul en tête, sous l’impulsion des AG2R et Van der Poel. À la banderole des 10 derniers kilomètres, le groupe de tête disposait de 18” sur les 5 poursuivants, dont Van Aert et Turgis.

Asgreen profite de la supériorité de la Quick-Step

Au final, et malgré les efforts de Van Aert derrière, la victoire se jouait à sept. À 5 bornes, Asgreen tentait sa chance en premier. Derrière, les deux AG2R attaquaient à tour de rôle, mais les Deceuninck répondaient du tac au tac. Van der Poel tentait aussi sa chance aux 2 kilomètres, en vain. Les six poursuivants se regardaient, le Danois passait sous la flamme rouge avec 22” d’avance et résistait jusqu’au bout ! Après une double échappée, Asgreen levait donc les bras. Plus de 30 secondes derrière, Sénéchal dominait Van der Poel au sprint pour boucler la démonstration du Wolfpack !

La décla

Kasper Asgreen sur Eurosport : « J’ai essayé d’utiliser les aménagements urbains pour sortir dans le final. C’était une course difficile. On avait une superbe équipe. Tout le monde était très fort. Un travail d’équipe incroyable ».

Le chiffre

2

On aurait pu parler du premier podium français de Sénéchal sur le GP E3. Mais avec la démonstration qu’il a effectué dans les 70 derniers kilomètres, le chiffre de cette folle journée revient logiquement à Asgreen, qui remporte-là sa deuxième course World Tour de sa carrière, après une étape du Tour de Californie en 2019. Victorieux de Kuurne-Bruxelles-Kuurne en 2020, le Champion du Danemark sera un vrai client pour le Tour des Flandres, comme toute la Deceuninck – Quick Step d’ailleurs.

Le classement

8 thoughts on “E3 Saxo Bank Classic : Asgreen fait le show, Sénéchal deuxième

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *