Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Flèche brabançonne (F) : Winder s’impose d’un souffle !

Au terme d’un sprint plus que serré, Ruth Winder a remporté la Flèche brabançonne d’un rien devant Demi Vollering. L’Américaine remporte sa première victoire en 2021. Présente dans le bon coup, Juliette Labous doit se contenter de la 6ème place finale.

La photo-finish était encore nécessaire à Overijse, mais c'est bien Winder qui remporte la Flèche brabançonne.
La photo-finish était encore nécessaire à Overijse, mais c’est bien Winder qui remporte la Flèche brabançonne. (Crédit : Eurosport)


La course : Des leaders piégées

127 kilomètres au programme, mais un début de course cadenassé par certaines formations. Ajouté au peu de velléités offensives, cela ne donne aucune échappée pendant près de 60 kilomètres. Malgré tout, ce n’est pas une tentative qui a lancé les hostilités, mais bien le travail de sape de deux formations. La Movistar et la FDJ Nouvelle-Aquitaine-Futuroscope ont pris le peloton en main pour empêcher les attaques, et débuter l’écrémage. Objectif ? Fatiguer certaines avant le début des difficultés : l’enchaînement Moskesstraat/Holstheide.

La Liv Racing provoque la première sélection

C’est au sommet du Moskesstraat que les premières attaques se lancent, sous l’impulsion notamment de Lucinda Brand. La Néerlandaise semble avoir des fourmis dans les jambes, et elle suit chaque offensive. Notamment celle menée par la Liv Racing quelques kilomètres plus loin, dans la montée de Hagaard (300m seulement mais à 10%). Une accélération qui provoque une cassure.

Piégée dans un premier temps, Annemiek van Vleuten doit faire l’effort pour rentrer, en compagnie de deux Françaises : Eugénie Duval et Maëlle Grossetête. Le groupe d’une douzaine de coureuses en tête semble amené à aller au bout, mais le peloton rentre. La faute à la mauvaise entente dans l’échappée. Après un court répit, la deuxième ascension du Moskesstraat est encore synonyme d’offensives. La sélection s’opère tout de même de l’arrière.  

Juliette Labous dans le coup décisif


L’attaque décisive se joue à l’orée du dernier tour : un petit groupe accélère et compte quelques secondes d’avance sur le peloton au passage sur la ligne. Vollering, Thomas, Winder, Balsamo, Lowden et la tricolore Juliette Labous collaborent parfaitement. Elles comptent une minute d’avance à 14 kilomètres de l’arrivée. La victoire se joue entre ces six, qui collaborent jusqu’à la montée finale. Lowden dégaine dans la dernière ascension, sans faire l’écart.

Réputée pour être la plus rapide dans ce groupe, Balsamo lance le sprint, mais l’Italienne, à bout de forces, doit se rasseoir et voit passer Ruth Winder et Demi Vollering devant elle. Chacune d’un côté de la route, les deux femmes s’affrontent sur les derniers mètres. Pour un petit boyau, la Néerlandaise semble l’emporter, et lève même le bras. Mais au terme d’une longue attente, c’est bien la championne des États-Unis qui est déclarée vainqueure. Premier succès de l’année pour la coureuse de la Trek-Segafredo. Juliette Labous, trop juste pour disputer la victoire dans le money-time, termine 6ème.

La décla (à venir) :

Le chiffre

4

C’est déjà la quatrième victoire de la saison pour la Trek-Segafredo. Elisa Longo Borghini avait levé les bras sur le Trofeo Alfredo Binda, avant un succès (d’étape et au général) d’Ellen van Dijk sur le Healthy Ageing Tour. Seule la SD Worx, avec 6 victoires, fait mieux pour le moment.

Le classement

3 thoughts on “Flèche brabançonne (F) : Winder s’impose d’un souffle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *