Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Flèche Wallonne : Alaphilippe fait taire les critiques

Il était attendu sur la Flèche Wallonne : Julian Alaphilippe a fait taire les critiques en remportant la Classique pour la 3ème fois de sa carrière. Il a également fait oublier (pour un temps) ses dernières contre-performances. Le champion du monde a envoyé un message au reste du peloton ce mercredi : il est toujours au rendez-vous.

Il était attendu sur la Flèche Wallonne : Julian Alaphilippe a réussi son pari en remportant la Classique pour la 3ème fois de sa carrière. Il a surtout fait taire (pour un temps) les critiques nées de ses dernières contre-performances. Le champion du monde a envoyé le message au reste du peloton ce mercredi : il est toujours au rendez-vous.
Julian Alaphilippe l’a rappelé à Primoz Roglic et au peloton, il est encore le patron (Crédit : Sirotti)

Ce doigt farouchement agité, sitôt la ligne d’arrivée franchie, voulait dire beaucoup. Alors qu’il vient de remporter la Flèche Wallonne, en montrant encore ses qualités de puncheur, Julian Alaphilippe semble avoir des comptes à rendre. Il s’en défend pourtant en descendant du vélo. « Ce n’était pas pour faire taire les critiques. Ce geste, c’est pour montrer que j’ai la tête dure. Depuis le début de saison, on a un peu trop envie que je gagne tous les week-ends, et ce n’est pas toujours évident ».

Trop de pression sur Alaphilippe ?

Il est vrai que depuis le début de saison, Julian Alaphilippe a surtout accumulé les critiques et les places d’honneur : 2e des Strade Bianche, du Tour de la Provence ou encore 6e de l’Amstel Gold Race. Et à chaque fois, ce sentiment de frustration. À tel point que beaucoup commençaient à douter du champion du monde, battu dans son « combat » avec les deux autres extra-terrestres, Wout van Aert et Mathieu Van der Poel.

L’intéressé l’avoue lui-même, il s’est peut-être mis trop de pression. « Personnellement, j’ai envie de gagner. Le maillot de champion du monde, je le respecte depuis que je l’ai sur les épaules. J’ai toujours fait le maximum pour le montrer ». Un besoin qui l’aurait conduit à moins bien manœuvrer ? Quoiqu’il en soit, cette fois, à Huy, la tactique a été parfaite, personne n’a résisté à Alaphilippe sur cette Flèche Wallonne. Pas même Primoz Roglic, qui avait pourtant créé l’écart dans le Mur de Huy.

Il était attendu sur la Flèche Wallonne : Julian Alaphilippe a fait taire les critiques en remportant la Classique pour la 3ème fois de sa carrière. Il a fait également oublier (pour un temps) ses dernières contre-performances. Le champion du monde a envoyé le message au reste du peloton ce mercredi : il est toujours au rendez-vous.
Un champion du monde heureux en forme au meilleur moment (Crédit : Sirotti)


La fin des critiques sur Alaphilippe… pour quelques jours ?

« Sur la fin, je reste bloqué et Julian en a encore pour finir. Il mérite totalement sa victoire », s’est incliné le Slovène, double vainqueur de la Vuelta. Et que dire de l’éloge signé du roi de la Flèche Wallonne, Alejandro Valverde ? « Julian est très fort. Il a monté le Mur à la perfection ».

Il était attendu sur la Flèche Wallonne : Julian Alaphilippe a fait taire les critiques en remportant la Classique pour la 3ème fois de sa carrière. Il a fait également oublier (pour un temps) ses dernières contre-performances. Le champion du monde a envoyé le message au reste du peloton ce mercredi : il est toujours au rendez-vous.
Au contraire de ce que montre cette photo, Julian Alaphilippe n’était pas seul au monde à Huy… Mais tout comme ! (Crédit : Sirotti)


« Dans les différentes interviews que j’ai faites, j’avais dit que je n’avais aucun doute sur la forme de Julian, et je savais qu’il allait bien préparer la Flèche », a déclaré Benoît Cosnefroy à l’arrivée. Le puncheur d’AG2R-Citroën s’est montré dithyrambique. « La Flèche Wallonne, c’est la course de Julian. Et quand c’est pour lui, il se loupe rarement. Puis gagner avec le maillot de champion du monde, ça n’a pas de prix ».

La vérité du jour n’est jamais celle du lendemain, dans le sport, et dans le vélo en particulier. En attendant Liège-Bastogne-Liège, où tout sera remis à zéro, Julian Alaphilippe a fait taire les critiques. Au moins pour quelques jours…


4 thoughts on “Flèche Wallonne : Alaphilippe fait taire les critiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *