Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Flèche Wallonne : Alaphilippe, la passe de 3

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a remporté la Flèche Wallonne pour la troisième fois de sa carrière. Roglic est 2e, Valverde 3e. Warren Barguil est 5e.

Julian Alaphilippe n’avait pas d’adversaire sur cette Flèche Wallonne. Et dire qu’il n’était pas dans sa meilleure forme… (Twitter)

La course : Alaphilippe, à l’expérience

La voie est ouverte. L’absence des deux monstres, Wout van Aert et Mathieu van der Poel, combinée à la petite forme de Julian Alaphilippe, ouvre la porte à la concurrence. En tête de file, un Alejandro Valverde (Movistar) retrouvé et qui connaît parfaitement l’épreuve, pour l’avoir remporté cinq fois. Tom Pidcock (Ineos-Grenadiers), en grande forme (vainqueur de la Flèche Brabançonne, 2e de l’Amstel Gold Race après une photo-finish source de polémique) sera également un sérieux concurrent, comme Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Sans oublier Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), troisième de l’Amstel Gold Race, dimanche.

Côté Français, Warren Barguil, qui s’est confié en début de semaine à Mon Peloton, David Gaudu et Benoit Cosnefroy (deuxième l’an dernier), auront eux aussi leur mot à dire. En cas de victoire, ce ne serait que le troisième succès tricolore en onze ans sur une classique Ardennaise.

Il a fallu batailler pour intégrer la bonne échappée. Elle ne se forme qu’au km 19, pris en chasse par un groupe de poursuivants. Finalement, huit coureurs se retrouvent en tête : Alex Howes (EF Nippo), Sylvain Moniquet (Lotto-Soudal), Sander Armee (Qhubeka Assos), Maurits Lammertink (Intermarché-Wanty Gobert) et Julian Mertens (Sport Vlaanderen-Baloise) ont été rejoint par Diego Rosa (Arkea-Samsic), Louis Vervaeke (Alpecin-Fenix) et Simone Velasco (Gazprom-RusVelo). Avec une avance confortable : elle montera jusqu’à 5’30.

Cinq minutes, c’est trop pour les Movistar, qui prennnent la direction des opérations très loin de l’arrivée. À 80 km de l’arrivée, les hommes d’Alejandro Valverde impriment le tempo en tête du peloton. Et réduisent rapidement l’écart : plus que 2’40 au sommet de la première ascension du Mur de Huy, à 63 km du but. Avant de temporiser. L’écart se stabilise longtemps aux alentours des deux minutes. Cette Flèche Wallonne devient une (longue) course d’attente.

Une course d’attente jusqu’au Mur de Huy

Il faut attendre la deuxième ascension du Mur de Huy, à 30 km de l’arrivée, pour voir la course se décanter (un peu). À 500 mètres du sommet, à l’initiative de Simon Geschke (Cofidis), cinq coureurs partent en contre : Geschke donc, mais aussi Tao Geoghegan Hart (Ineos), Mauri Vansevenant (Deceuninck-Quick Step), équipier de Julian Alaphilippe, Jan Tratnik (Bahrain Victorious) et Ben Tulett (Alpecin-Fenix). Mais ils sont très vite repris. Devant, l’échappée, réduite à cinq coureurs, n’a plus qu’une petite minute d’avance.

À 27 kilomètres de l’arrivée, deux coureurs manquent de laisser leurs illusions sur le bitume : Tom Pidcock (Ineos) et Philippe Gilbert (Lotto-Soudal). Mais sans gravité. À 11 km de l’arrivée, dans la côte du chemin des Gueuses, l’avant-dernière difficulté du jour, Tim Wellens (Lotto-Soudal) sonne la charge. Quelques coureurs tentent de sortir en contre dans son sillage, comme Omar Fraile (Astana), revenu comme une bombe sur le Belge. Mais sous l’impulsion des Deceuninck-Quick Step, le peloton est à nouveau groupé au sommet de la côte.

Roglic part de trop loin, Alaphilippe triple

Le dernier échappé, Maurits Lammertink (Intermarché Wanty-Gobert) est repris au pied du Mur de Huy, où se présente un peloton très fourni : une bonne centaine de coureurs. Primoz Roglic démarre fort, à 500 mètres de l’arrivée. Mais il part de très loin.

Parti en contre, Julian Alaphilippe le remonte et le passe à 100 mètres de la ligne. Le Slovène est deuxième, Valverde troisième. Troisième succès en cinq participations à la Flèche Wallonne pour le champion du monde, qui répond à ses détracteurs avec ce succès. Il réitère l’exploit de Cadel Evans, vainqueur à Huy en 2010 avec le maillot arc-en-ciel sur le dos.


La décla :

Julian Alaphilippe, au micro de Mon Peloton.


Le chiffre :

3

C’est la troisième fois que Julian Alaphilippe remporte la Flèche Wallonne. Il est le seul Français, depuis 2010, à avoir remporté une classique ardennaise.


Le classement :



5 thoughts on “Flèche Wallonne : Alaphilippe, la passe de 3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *