Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Gand-Wevelgem : Le festival de Van Aert !

Deux jours après un énorme GP E3, le peloton des Flandriens s’est donné rendez-vous sur Gand-Wevelgem. Et au terme d’une journée rendue folle par le vent, Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma) s’est imposé devant Giacomo Nizzolo (Team Qhubeka ASSOS) et Matteo Trentin (UAE-Team Emirates).

Wout van Aert n'a pas laissé passer l'occasion de remporter Gand Wevelgem
Wout van Aert n’a pas laissé passer l’occasion de remporter Gand Wevelgem (Sirotti)

La course :

Le profil de Gand-Wevelgem 2021

Première bordure à 170 kilomètres de l’arrivée !

À Ypres ce dimanche matin, le peloton était déjà amoindri, vu que les équipes Trek – Segafredo, du tenant du titre Mads Pedersen, et BORA – Hansgrohe ne prenaient pas le départ à cause d’un problème de Covid… Un souci qui n’empêchait pas un gros début de course. Si une échappée de cinq hommes, avec Yevgeniy Fedorov (Astana – Premier Tech), Stefan Bissegger, Jonas Rutsch (EF Education – Nippo) et Laurenz Rex (Bingoal Pauwels Sauces WB), animait les premières minutes de la course, le vent jouait rapidement un rôle majeur dans cette journée. Puisqu’à 170 kilomètres de l’arrivée, une bordure se faisait et un groupe d’une vingtaine de coureurs prenait déjà les devants !

Une longue bataille dans le vent

S’en suivait une longue bataille entre les différents échelons. À 150 bornes de la ligne, le groupe de poursuivants, composé notamment de Michael Matthews (Team BikeExchange), Sam Bennett (Deceuninck – Quick Step) ou Wout van Aert (Team Jumbo-Visma), revenait à 1′ de l’échappée, alors que le peloton piégé était à plus de 2 minutes. Quelques instants plus tard, l’échappée matinale était reprise. Sous la banderole des 100 derniers kilomètres, le groupe de tête comptait 1’20” d’avance sur le deuxième peloton. Un peu plus loin, Alpecin-Fenix, Deceuninck – Quick Step, et des coureurs comme Oliver Naesen (AG2R Citroën Team) ou Arnaud Démare (Groupama – FDJ), tentaient un coup de force pour recoller à l’avant en vue des grosses difficultés du jour. Mais après être repassé sous la barre des 30”, l’écart augmentait à nouveau autour de la minute à 70 bornes du but.

Van Aert fait la sélection

Dans le Monteberg, Démare tentait même de ressortir de l’arrière pour faire la jonction. En vain, vu que les poursuivants étaient définitivement hors-course. Car devant, Van Aert plaçait une accélération dans la deuxième ascension du Mont Kemmel. Une attaque qui faisait des dégâts, et un petit groupe de neuf prenait la tête, avec Van Art donc, mais aussi Bennett, Matthews, Danny van Poppel (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux), Sonny Colbrelli (Bahrain – Victorious), Giacomo Nizzolo (Team Qhubeka ASSOS), Matteo Trentin (UAE-Team Emirates), Stefan Küng (Groupama – FDJ) et Nathan Van Hooydonck (Team Jumbo-Visma). À 50 bornes de la ligne, l’échappée avait 35” sur le Groupe 2 et 1’40” sur le Groupe 3.

Bennett craque, sept coureurs pour la gagne

Dans la dernière montée du Kemmel, Van Aert faisait l’effort pour tenter de lâcher ses compagnons de tête, sans réussite. À 30 kilomètres de la ligne, alors que Bennett vomissait à l’avant, le deuxième groupe, composé de Naesen, Greg Van Avermaet (AG2R Citroën Team) ou Anthony Turgis (Team Total Direct Energie), pointait autour de la minute. À 16 kilomètres de la fin, Van Hooydonck plaçait un gros relais, et Bennett, malade, craquait, comme Van Poppel. Alors que Turgis tentait un coup de derrière, ils n’étaient donc plus que 7 coureurs pour se jouer la gagne aux 10 bornes.


Van Aert domine les sprinteurs

Dans le final, le groupe de tête continuait de bien collaborer, sans attaque… jusqu’à la tentative de Kung à 2 kilomètres du but. Mais pour éviter de se faire surprendre, Van Aert demandait à Van Hooydonck de faire le tempo en tête de groupe jusqu’au sprint final. Le Champion de Suisse lançait l’emballage de loin, mais Van Aert le dépassait en force. Le Belge dominait largement les Italiens Nizzolo et Trentin. À noter le joli Top 10 de Turgis.


La décla

« Avec le groupe de 20 coureurs, on n’a pas hésité à aller au bout. On a fait une course parfaite. Le sprint a été rapide, mais j’ai réussi à gagner. Je suis très content ! ».

Wout Van Aert, sur La Chaîne L’Equipe


Le chiffre

1

Wout Van Aert tient enfin sa première course flandrienne de référence ! Passé tout proche à plusieurs reprises, et notamment sur le Tour des Flandres l’an passé derrière son rival Van der Poel, le Belge a mis au fond ce dimanche sur Gand-Wevelgem. Ses adversaires sont donc prévenus à une semaine du Ronde !

Le classement

6 thoughts on “Gand-Wevelgem : Le festival de Van Aert !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *