Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Giro – Étape 2 : Les tops et les flops

On attendait un duel Ewan-Sagan mais c’est Tim Merlier qui s’impose au sprint pour cette deuxième étape du Giro 2021. C’est l’heure de découvrir les tops et les flops.

On attendait un duel Ewan-Sagan mais c'est Tim Merlier qui s'impose au sprint pour cette deuxième étape du Giro 2021. C'est l'heure de découvrir les tops et les flops.
Tim Merlier s’est imposé au sprint et a rendu un bel hommage à Wouter Weylandt (@giroditalia)

Les Tops :


Tim Merlier

Premier sprint sur un Grand Rour et première victoire pour le spécialiste du cyclo-cross. Parfaitement déposé par ses équipiers, notamment Vermeersch et Krieger, Tim Merlier a montré tout l’étendu de son talent pour s’imposer devant deux Italiens : Nizzolo et Viviani. Avec ce sprint puissant, on peut logiquement s’attendre à revoir le Belge remporter un nouveau succès sur les routes italiennes. D’autant plus que son train a montré qu’il tenait l’allure pour le premier Giro de la formation Alpecin-Fenix. On ajoutera à sa belle prestation, l’hommage rendu à Wouter Weylandt dans sa célébration.

Dylan Groenewegen

C’était l’interrogation majeure de cette deuxième étape. Comment allait se débrouiller le sprinteur néerlandais ? Neuf mois après l’accident du Tour de Pologne, Groenewegen retrouvait le peloton professionnel. Finalement, le coureur de la Jumbo-Visma a bien figuré dans les rues de Novara. Pour une première bagarre, il est venu décrocher une quatrième place plutôt encourageante dans la roue de Viviani. On a senti qu’il en manquait quelque peu dans les derniers mètres, mais son bon placement lui a permis de finir dans le top 5. Une montée en puissance sur les prochains jours pourrait lui permettre de viser plus haut dans les classements.

Vincenzo Albanese

Sur ces étapes de plaine très souvent soporifiques, c’est toujours sympa de mettre à l’honneur les baroudeurs. Parti dans l’échappée avec deux compagnons, Albanese a rempli sa mission du jour. Il a remporté les 3 points offerts au sommet du Montechiaro d’Asti pour le classement du meilleur grimpeur. Le coureur originaire d’Oliveto Citra a dominé au sprint Filippo Tagliani (Androni) et Umberto Marengo (Bardiani). Albanese s’offre le luxe de porter le maillot bleu demain et rentre dans l’histoire de son équipe Eolo-Kometa. Il s’agit du premier maillot distinctif sur un Grand Tour pour cette équipe apparue en 2018. L’histoire retiendra que son échappée s’est achevée sur une crevaison à 60 kilomètres de l’arrivée.

Les Flops :



Caleb Ewan

C’est la grande déception de ce sprint ! Après son bon début de saison, il était le favori des bookmakers pour ce premier sprint du Giro. Pourtant on n’y aura jamais cru dans le final. Le train de la Lotto-Soudal n’a pas su mettre sur orbite sa fusée australienne. Trop loin à la flamme rouge, Caleb Ewan n’a pas été lancé par Jasper De Buyst dans de bonnes dispositions. Le triple vainqueur d’étape sur le Giro a dû se contenter d’une anecdotique neuvième place, justifiant sa place dans les flops.

UAE TEAM EMIRATES

Ils ont vraiment frisé la correctionnelle dans les derniers mètres ! Alors que Molano était en passe de lancer Gaviria, le poisson-pilote s’est relevé du côté où son sprinteur arrivait et l’a contraint à frotter les barrières. Gaviria a fait preuve d’un magistral sens de l’équilibre pour éviter la chute, qui aurait sans doute provoqué un strike à pleine vitesse. Résultat, Molano termine onzième et Gaviria n’a pas pu se mêler à la bagarre pour déloger Merlier.

Peter Sagan

On attendait le Slovaque dans le duel avec Ewan. Finalement, le triple champion du Monde doit se contenter d’une modeste cinquième place et de figurer dans les flops après cette première opposition entre grosses cuisses. Pourtant, c’était bel et bien son équipier Daniel Oss qui menait le peloton à la flamme rouge. Derrière, le sprinteur de 31 ans a manqué de soutien dans les derniers hectomètres pour aller chercher cette victoire. Nul doute qu’on retrouvera le coureur de la Bora dans de meilleures situations et pourquoi pas dès demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *