Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Giro – Étape 5 : Caleb Ewan prive l’Italie d’une deuxième victoire

Caleb Ewan avait déçu lors de la 2e étape. Trois jours plus tard, le sprinteur australien s’est racheté de fort belle manière. Vainqueur à Catollica, il rassure son équipe et se relance dans la course au maillot cyclamen. L’étape du jour a été marquée par les chutes.

Caleb Ewan revient sur le devant de la scène. (Sirotti)

La course : des chutes inévitables et un sprint

Ceux qui ont souffert hier ont apprécié ce que leur proposait le road book aujourd’hui : 177 kilomètres de ligne droite pour seulement 200 mètres de dénivelé positif entre Modène et Cattolica, sur la côte adriatique. Un parcours aussi plat qu’une piadina, cette galette de froment originaire de Romagne, et qui met forcément l’eau à la bouche des sprinteurs.

Le profil de la 5e étape. (ProCycling Stats)

Dès le sprint d’Imola franchi, un invité surprise vient rompre la balade touristique du peloton : le vent. S’il ne souffle pas très fort, il se fait suffisamment sentir pour que chaque équipe cherche à se replacer, augmentant naturellement le rythme. Un simple excès de vigilance passager, et voilà le calme revenu dans un peloton apathique.

Le final très urbain ravive le stress et produit plusieurs chutes. Pavel Sivakov et Mikel Landa perdent successivement tout espoir de jouer le général. L’Espagnol est même contraint d’abandonner. Joe Dombrowski, vainqueur la veille et porteur du maillot bleu, perd lui aussi sa bonne place au classement. Les sprinteurs, eux, sont tous au rendez-vous alors que le peloton serpente dans les rues de Cattolica.

Caleb Ewan se rachète

Bora emmène le sprint, mais c’est Elia Viviani qui lance. L’Italien se fait rapidement dépasser par Giacomo Nizzolo qui file vers la victoire. Mais dans les cinquante derniers mètres, Caleb Ewan revient de derrière et arrache la gagne, terminant son sprint assis, à bout de souffle.

Il devance Giacomo Nizzolo, encore 2e, qui se consolera avec le maillot cyclamen. Elia Viviani complète le podium et confirme la régularité qui le caractérise.


Le chiffre :

16

C’est la 16e fois que Giacomo Nizzolo monte sur le podium d’une étape de son tour national. Et pourtant, le sprinteur milanais n’a toujours pas levé les bras sur le Giro. Cela fait bientôt dix ans qu’il tourne autour.


Les classements :

8 thoughts on “Giro – Étape 5 : Caleb Ewan prive l’Italie d’une deuxième victoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *