Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

La Chronique de David Boucher : « Le Tour de France est le Grand Tour le moins difficile »

Après une première chronique consacrée au Giro, David Boucher revient sur Mon Peloton pour évoquer le Tour de France, qui part ce samedi de Brest pour trois semaines.

C’est l’heure du Tour de France 2021 (Sirotti).


Roglic vs Pogacar

Le Tour va se jouer entre Roglic et Pogacar, sans oublier le collectif Ineos qui reste toujours dangereux. Roglic sera sans doute revanchard, mais il doit forcément garder en tête ses défaillances lors du dernier jour de plusieurs courses différentes en France, comme le Tour ou Paris-Nice. Roglic pourra compter sur un collectif plus fort que celui de l’UAE, mais attention, les équipiers de Pogacar ont déjà démontré, notamment dans le Giro, qu’ils étaient capable de jouer devant.

Gaudu lève les bras devant Roglic sur la dernière étape du Tour du Pays Basque
Pogacar vs Roglic, la revanche ? (Sirotti)


Ineos

Ineos reste la formation spécialisée dans les Grands Tours. Ils ont toutes les cartes en main. Et ils ont plusieurs leaders qui ne se marchent pas sur les pieds et qui se complètent, contrairement à Movistar très souvent. Alors je miserais bien une nouvelle fois sur une stratégie qu’ils ont appris par le passé avec Nicolas Portal.


Les Français

Je pense que Julian Alaphilippe va jouer les étapes, notamment en début de Tour et plus tard dans le Tour aussi. Mais pour le classement général, je n’y crois pas.

Alaphilippe veut faire un grand Tour (Sirotti).

Pour Arnaud Démare, il devra affronter de bons sprinteurs qui sont, cette année, meilleurs que lui : Ewan, Van Aert, Van der Poel, Merlier, Sagan, Colbrelli, Cavendish, Ballerini. Côté français, il faudra aussi compter sur Nacer Bouhanni et Christophe Laporte. Arnaud Démare a toujours été un gagnant. Cette année, il a principalement gagné sur des épreuves françaises donc je suis curieux de le voir face à des sprinteurs de classe mondiale. Je lui souhaite le meilleur. Mais pour le maillot vert, je resterais sur Sagan ou un coureur comme Van Aert.

Concernant les autres Français, je verrais bien Barguil avec le maillot à pois, avec une étape en intégrant une échappée. Guillaume Martin et Nacer dans les places d’honneur, et David Gaudu pour un Top 8 au général.


Les Belges

Côté belge, Teuns, invité de dernière minute, est en bonne forme. Benoot en électron libre, Philipsen en découverte, tout comme Merlier qui est pour moi le sprinteur le plus rapide du moment.

Quand à Van Aert, je le vois bien en vert à Paris, mais aussi dans bien d’autres places. Il est resté très longtemps en stage en montagne. Il a sûrement perdu un peu de masse musculaire et de force, mais il a encore un marge de progression en montagne. Cela en fait maintenant un coureur très très complet capable d’aller très très loin avec les leaders. Ça pourrait être une sacrée surprise et un co-leader chez Jumbo !

Van Aert, maillot vert à Paris ? (Sirotti).


Le parcours

Je persiste et continue de penser que le Tour de France est le Grand Tour le moins difficile des trois. Le plus médiatisé mais le moins compliqué.

Les cinq premiers jours vont être sportifs et stressant, avec des arrivées pour puncheurs et un chrono. Puis les Alpes qui vont vite passer, le Ventoux qui réserve toujours des surprises, une étape aux environs de Carcassonne, où des bordures pourraient changer la donne. Et puis une dernière semaine avec du spectacle dans les Pyrénées et un dernier chrono qui va piquer dans la région de Saint-Emilion.

Je pense que le premier chrono va donner une indication psychologique. Et puis les Alpes, où l’on risque d’avoir un marquage, et enfin la course va se jouer dans les Pyrénées et sur le dernier chrono si les écarts sont minimes. Mais pour moi, il n’y pas assez d’arrivées au sommet, ça bride la course… Des étapes de 245 kilomètres qui comme d’habitude ne servent à rien. Mais pour le reste, on risque d’avoir un beau spectacle. Du moins, je l’espère car comme je le dis toujours : ce n’est pas le parcours qui fait la course, mais les coureurs !

Bon Tour de France à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *