Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

La Flèche wallonne : l’énigme Cosnefroy

Deuxième l’an dernier de la Flèche wallonne, Benoît Cosnefroy est un vrai outsider pour l’épreuve ce mercredi. Mais gêné par une blessure au genou depuis l’hiver, le Normand peine à se situer par rapport aux autres candidats à la victoire en haut du mur de Huy. L’ambition est tout de même au rendez-vous pour le coureur AG2R-Citroën.

Deuxième l’an dernier de la Flèche wallonne, Benoît Cosnefroy est un vrai outsider pour l’épreuve ce mercredi. Mais gêné par une blessure au genou depuis l’hiver, le Normand peine à se situer par rapport aux autres candidats à la victoire en haut du mur de Huy. L’ambition est tout de même au rendez-vous pour le coureur AG2R-Citroën.
Offensif sur la Flèche brabançonne, Benoî Cosnefroy est attendu sur une autre Flèche (Crédit : Sirotti)


L’an dernier, il avait fait un formidable deuxième de la Flèche Wallonne derrière l’intouchable Marc Hirschi. En 2021, pas sûr que l’on voit Benoît Cosnefroy à pareille fête. Certes, ses sorties en ce début de saison ont été plutôt satisfaisantes. Offensif sur le GP de Cholet pays de la Loire, il a pris la 8ème place de la Flèche brabançonne la semaine dernière. Mais ces sorties sont rares… trop rares même.

« Je n’arrive pas avec le travail et un début de saison satisfaisant », explique directement l’intéressé. « J’ai toujours des hauts et des bas, je me réadapte en permanence à cause de mon genou. Ça n’a pas été facile, je n’ai pas pu me préparer comme je l’aurais voulu ». Cette blessure au genou qu’il traîne depuis l’hiver continue de gâcher la vie de Benoît Cosnefroy, qui avait axé son début notamment sur la Flèche wallonne.


Un problème dos qui engendre un problème de genou

Et à l’heure d’affronter Marc Hirschi, Julian Alaphilippe (les deux derniers vainqueurs) ou encore Tom Pidcock, le Normand se concentre surtout sur ses problèmes physiques. « J’ai pas mal cherché, j’ai fait des examens, notamment une radio du bassin qui a révélé un décalage dans la longueur des jambes ». Résultat ? Des semelles pour les chaussures, et peut-être une compensation entre la cale et la chaussure pour atténuer l’écart entre les deux jambes. Mais le souci va au-delà de ça pour Benoît Cosnefroy.

Deuxième l’an dernier de la Flèche wallonne, Benoît Cosnefroy est un vrai outsider pour l’épreuve ce mercredi. Mais gêné par une blessure au genou depuis l’hiver, le Normand peine à se situer par rapport aux autres candidats à la victoire en haut du mur de Huy. L’ambition est tout de même au rendez-vous pour le coureur AG2R-Citroën.
Contraint à l’abandon au Pays basque, Benoît Cosnefroy reste confiant (Crédit : Sirotti)

« C’est positionnel. J’ai un problème de dos qui a engendré ce problème au genou. Il faut que je règle ça pour que mon corps retrouve un peu de bien-être », poursuit Cosnefroy, leader d’AG2R-Citroën sur cette Flèche wallonne. « Ce n’est pas une période facile. Je ne veux pas monter sur un vélo pour calculer mes efforts ou me dire “peut-être que je vais me faire mal”. Non je veux simplement prendre du plaisir. J’espère que les changements que je vais opérer après Liège-Bastogne-Liège me permettront de régler ces problèmes pour la suite de ma carrière ».


Cosnefroy pas à 100%, mais pas sans ambition

Vous nous direz alors, et le rayon sportif dans tout ça ? Malgré tous ces doutes et ces difficultés (abandon sur le Tour du Pays basque notamment), Benoît Cosnefroy arrive sur cette Flèche wallonne avec énormément d’ambition. « J’espère que l’envie compensera les petits pépins physiques. Mais quand l’équipe m’amènera et me placera parfaitement au pied du mur de Huy, je donnerai tout », promet le vainqueur de l’Etoile de Bessèges 2020. Et sur une course plus ouverte que jamais, tout espoir est permis…

2 thoughts on “La Flèche wallonne : l’énigme Cosnefroy

  1. Aller, Benoit, accroche toi, soigne toi, garde le moral, tu as tellement de qualités!!!! Ton métier est très très dur, il est fait de hauts et de bas, patience , tout va rentrer dans l’ordre et à nouveau tu pourras faire”péter des mines” . Courage à toi!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *