Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Liège-Bastogne-Liège : Pogacar, Alaphilippe, Gaudu… Les réactions

Au terme d’une magnifique course, Tadej Pogacar a succédé à Primoz Roglic au palmarès de Liège-Bastogne-Liège. Le Slovène de l’UAE-Team Emirates a devancé les Français Julian Alaphilippe et David Gaudu. Voici les réactions des principaux acteurs de cette Doyenne, qui boucle donc en beauté les Ardennaises.

Podium de champions sur Liège-Bastogne-Liège (Photo : LBL).


Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates), vainqueur de Liège-Bastogne-Liège

« C’était le sprint parfait ! »

« Gagner un Monument comme Liège, c’est incroyable. Je n’ai pas les mots. Après notre mise à l’écart mercredi avant La Flèche Wallonne, j’étais très motivé pour Liège. Le travail de l’équipe a été impressionnant. Je suis très heureux de gagner ici. Dans le sprint, je savais que Julian Alaphilippe était le plus rapide. Donc j’ai pris sa roue en fin de groupe. Et j’ai réussi à le dépasser sur la fin avec la vitesse et le vent. C’était le sprint parfait ! Après le Tour du Pays Basque, on a reçu des critiques. Je suis super fier de mon équipe, et je suis heureux de ma victoire. C’est la deuxième fois de suite que je termine sur le podium de Liège, c’est incroyable. Maintenant, je vais prendre quelques jours de repos, puis faire un camp en altitude, et une reprise sur le Tour de Slovénie. Je ne sais pas si je suis plus fort que l’an dernier. C’était une saison différente. Mais j’ai une bonne forme, j’espère avoir les mêmes jambes sur le Tour de France ».

Source : Procyclingnet.


Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step), 2e

« J’ai été battu par plus fort »

« Être sur le podium de Liège, c’est toujours un moment spécial. J’ai fait une belle course. L’équipe a fait un sacré travail. Dans le final, ce sont les jambes qui ont fait la différence. On est sortis à la pédale dans La Roche aux Faucons. J’ai fait mon maximum pour gérer au mieux mon sprint. Je n’ai pas fait d’erreur. Pogacar a vraiment bien géré son sprint, avec un bon timing et de la puissance pour revenir de derrière. Je n’ai pas de regrets. J’ai bien géré mon final. Je me sentais bien. J’ai été battu par plus fort. Je suis content de faire deuxième. Les Ardennaises se sont plutôt bien passées pour moi. Je gagne La Flèche mercredi d’une belle manière, et je fais deuxième de Liège derrière le vainqueur du Tour de France, ça pourrait être bien pire non ? ».


David Gaudu (Groupama – FDJ), 3e

« J’arrive à jouer avec les meilleurs »

« Sur le papier, j’étais le moins rapide du groupe. Donc je suis quand même aux anges de faire un podium sur un Monument. Liège, c’est la classique qui me fait le plus rêver. Je ferai tout pour réaliser ce rêve. On verra dans quelques années, si je peux encore faire mieux. La Roche aux Faucons a été décisive. Je savais que j’allais faire un all-in dedans. Soit ça passait, soit ça cassait. C’est passé de justesse sur le sommet. Notre groupe s’est bien entendu, tout le monde avait sa pointe de vitesse. J’ai pensé à attaquer au kilomètre, mais Julian Alaphilippe m’a vu. Donc j’ai finalement attendu le sprint. J’arrive à faire troisième, donc je suis très heureux. Je progresse, j’arrive à jouer avec les meilleurs sur les plus grosses courses au monde, donc c’est de bon augure. Je vais continuer à faire le vélo que j’aime. J’aime les classiques ardennaises. J’adore les bosses ici. Je vais aussi faire les classements généraux. On voit que les meilleurs arrivent à faire les deux, donc je vais essayer ça ».


Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma), 13e

« Parfois, je gagne, parfois, je perds »

« Le final a été trop rapide pour moi. Je n’avais pas mes meilleures jambes. C’était impossible de suivre les coureurs les plus forts sur cette Doyenne. C’est dur de savoir pourquoi je n’étais pas trop en forme. Je ne peux pas tirer de conclusions maintenant. Mais je donne toujours mon maximum. Parfois, je gagne, parfois, je perds. Ma première partie de saison a été bonne, j’ai toujours été dans le combat. Maintenant, je vais prendre un long break de courses jusqu’au Tour de France. Je vais bien me préparer avec des entraînements en altitude ».


Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team), 47e

« Il n’y a pas eu de bonne surprise… »

« Ça a été une journée difficile pour moi. Ce n’est pas passé sur La Flèche, et je savais que dans le combat sur La Roche aux Faucons, ça allait être difficile pour moi. Surtout que j’ai déjà eu du mal dans La Redoute, où j’étais pourtant bien placé. J’étais un peu court physiquement pour être devant. Ça s’explique. Il n’y a pas eu de bonne surprise… Maintenant, je vais régler mes problèmes et mon mal de dos avant de retravailler physiquement. C’est un gros chantier qui arrive. Et j’espère revenir plus fort pour la deuxième partie de saison, et le Tour de France ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *