Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Nouveau souffle sur le cyclisme danois

Le Tour des Flandres et l’E3 Classic pour Kasper Asgreen, la Semaine Coppi e Bartali pour Jonas Vingegaard, Kuurne-Bruxelles-Kuurne pour Mads Pedersen… Les coureurs danois performent sur tous les terrains cette saison et le Danemark devient indéniablement une nation forte du cyclisme international.

Kasper Asgreen, deuxième danois vainqueur du Tour des Flandres (Crédit : Sirotti)

Kasper Asgreen, Jonas Vingegaard, Mads Pedersen, Mikkel Honoré, Andreas Kron, Mikkel Bjerg, Mattias Skjelmose Jensen, autant de noms qui représentent le renouveau du cyclisme danois. Il n’a jamais paru aussi en forme ces dernières années et les coureurs danois performent sur tous les types de courses.

Mais ce n’est pas tout ! Les anciens Michael Morkov, considéré comme le meilleur poisson-pilote du monde et Jakob Fuglsang sont encore là, les moins anciens Michael Valgren, Magnus Cort et Soren Kragh Andersen également. Au total, ils sont 25 en World Tour cette saison, dans 13 équipes différentes. Les coureurs danois sont performants dans les jeunes catégories et surtout ils attirent les grandes équipes !

Les classiques… mais pas que !

Les coureurs danois sont historiquement des coureurs très à l’aise lorsque des pavés sont présents sur le parcours. En témoignent Rolf Sorensen, Lars Michaelsen, Lars Bak ou Matti Breschel. Avec Kasper Asgreen vainqueur du Tour des Flandres cette année, le Danemark tient sa tête d’affiche pour les classiques flandriennes pour les années à venir. Mads Pedersen, champion du monde 2019 et vainqueur de Gand-Wevelgem en 2020, occupe aussi une très belle place. Ce dernier disait d’ailleurs à propos de Paris-Roubaix : “C’est la course qui me fait le plus rêver, celle que je veux vraiment gagner”.

Ces coureurs sont d’ailleurs très polyvalents, chose très fréquente au Danemark, à l’image des jeunes Mikkel Bjerg et Mikkel Honoré.

Première des trois victoires de Mads Pedersen en 2021, sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne (Crédit : SIrotti)

On voit désormais émerger des grimpeurs, qui se destinent à jouer le classement général des Grands Tours. Etonnant lorsque l’on connaît la topographie du Danemark. Jonas Vingegaard en est le meilleur exemple avec sa 2ème place sur le Tour de France. Mattias Skjelmose Jensen, auteur de très bons résultats à seulement 20 ans avec notamment une 6ème place sur l’UAE Tour ou une 15ème place sur le Tour de Romandie, s’inscrit également dans ce profil. “Mon plus grand rêve est de monter un jour sur le podium du Tour de France” déclarait-il en mars chez Cyclisme Actualités.

Une nation dominante en 2021

En 2021, six coureurs danois ont remporté au moins un succès World Tour, plus que tout autre nation. Trois victoires pour Magnus Cort, deux pour Kasper Asgreen et Andreas Kron et une pour Jonas Vingegaard, Mikkel Honoré et Mads Wurtz Schmidt. Avec un nombre de 10 victoires World Tour, le Danemark ne fait que progresser d’années en années.

Magnus Cort, vainqueur de 2 étapes sur la Vuelta (Crédit : Sirotti)

Quand on regarde en détails ces victoires, outre les victoires sur le Tour des Flandres et sur l’E3 de Kasper Asgreen, les danois se sont imposés sur Paris-Nice, sur Tirreno-Adricatico, en Catalogne, au Pays-Basque, sur le Tour de Suisse et sur la Vuelta. Pour un pays de moins de 6 millions d’habitants, c’est impressionnant ! Sur les treize classiques World Tour jusqu’ici, les Danois sont rentrés dans le top10 sur sept d’entre elles.

Preuve que le cyclisme danois est en bonne santé, le tour national acquiert une popularité grandissante années après années. Le Tour du Danemark attire chaque année des gros noms. En 2021, ce sont Mark Cavendish, Dylan Groenewegen, Remco Evenepoel, futur vainqueur, ou Giacomo Nizzolo, qui s’y sont rendus.

Autre symbole de ce renouveau, le Tour de France s’élancera de Copenhague en 2022 et les trois premières étapes auront lieu dans le pays scandinave.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *