Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Rally-Cycling, le nouveau défi de Stéphane Heulot

Ce mercredi, entre Deinze et Nokere, vous pourrez voir les maillots orange de la Rally-Cycling. Dans la voiture de l’équipe américaine, un visage bien connu du vélo français : Stéphane Heulot. Depuis 2 ans maintenant, l’ancien porteur du maillot jaune du Tour de France est manager de la formation qui évolue au niveau Pro Tour. Un défi pour le tricolore, qui veut faire grandir cette équipe.

Ce mercredi, entre Deinze et Nokere, vous pourrez voir les maillots orange de la Rally-Cycling. Dans la voiture de l’équipe américaine, un visage bien connu du vélo français : Stéphane Heulot. Depuis 2 ans maintenant, l’ancien porteur du maillot jaune du Tour de France est manager de la formation qui évolue au niveau Pro Tour. Un défi pour le tricolore, qui veut faire grandir cette équipe.
La formation Rally Cycling est managée par Stéphane Heulot depuis le début de l’année (Crédit : Rally Cycling)

Lui-même pensait en avoir fini avec le monde du vélo. Lorsqu’on demande pourquoi il a replongé, en 2019, Stéphane Heulot semble presque surpris. « Lorsque Sojasun s’est arrêtée en 2013, ça a été dur. C’était un vrai pan humain qui s’arrêtait. Je suis donc retourné sur les bancs de l’école. Même si je restais bénévole et passionné, le vélo c’était du passé », affirme le champion de France 1996. Tout bascule finalement au cours de l’été 2018.

Ce mercredi, entre Deinze et Nokere, vous pourrez voir les maillots orange de la Rally-Cycling. Dans la voiture de l’équipe américaine, un visage bien connu du vélo français : Stéphane Heulot. Depuis 2 ans maintenant, l’ancien porteur du maillot jaune du Tour de France est manager de la formation qui évolue au niveau Pro Tour. Un défi pour le tricolore, qui veut faire grandir cette équipe.
Mélange de jeunes et de coureurs expérimentés, Rally Cycling veut gagner grâce à Stéphane Heulot

« Ma mère, en rangeant, est tombée sur des vieilles photos du club que dirigeait mon père. Dans l’équipe, on avait un américain qu’on avait hébergé en 1988-1989. Grâce aux réseaux sociaux j’ai eu l’occasion de le retrouver et on a commencé à discuter ». Ce dernier est devenu avocat aux Etats-Unis mais il ne s’est pas totalement éloigné du vélo. Et il propose carrément du travail à Heulot. « Je connais quelqu’un dans une équipe américaine qui veut s’étendre en Europe. On sait que c’est toi, et on veut que ça soit toi ».

Rally Cycling, des passionnés de vélo


Si l’intéressé refuse de prime abord, il se laisse finalement convaincre par Charles Aaron, le patron de Circuit Sport, qui détient Rally Cycling. « Charles est un passionné de vélo. Il a commencé par le VTT. L’équipe sur route à une quinzaine d’années », présente Stéphane Heulot. « Ils ont un grand sens de l’éthique. Ils veulent donner un nouveau souffle au cyclisme US qui a beaucoup pâti des affaires Armstrong ou Landis », poursuit le nouveau manager de la partie européenne.

D’abord en Continentale, Rally Cycling (autrefois Kelly-Benefit Strategies ou Optum) est passée au niveau supérieur en 2018, juste avant l’arrivée de Stéphane Heulot. « On grandit gentiment. Je n’aime pas les choses mal-nées. Aujourd’hui, à coup de gros sous, on peut bâtir une bonne équipe, mais ça n’a jamais été mon truc. Il a fallu d’abord structurer avant de se concentrer sur l’aspect performance ». Le Français a également convaincu ses patrons qu’il fallait se tourner vers l’Europe. « Au départ, ils voulaient créer une équipe 100% nord-américaine. C’est compliqué car il n’y a pas tant de réservoir. 90-95% de notre calendrier est européen en plus. Et j’ai fait comprendre aux coureurs qu’ils ne pouvaient pas enchaîner les aller-retours entre l’Europe et les Etats-Unis ».

Ce mercredi, entre Deinze et Nokere, vous pourrez voir les maillots orange de la Rally-Cycling. Dans la voiture de l’équipe américaine, un visage bien connu du vélo français : Stéphane Heulot. Depuis 2 ans maintenant, l’ancien porteur du maillot jaune du Tour de France est manager de la formation qui évolue au niveau Pro Tour. Un défi pour le tricolore, qui veut faire grandir cette équipe.
Stéphane Heulot s’éclat dans son job de manager de Rally Cycling (Crédit : Rally Cycling)

“Dans une démarche d’aller plus haut”

Chez Rally Cycling, Stéphane Heulot a pu mettre en place ses propres méthodes et « s’éclate ». « C’est un gros travail qu’on a mené, et on a toujours eu de superbes résultats malgré des moyens bien moins importants que les autres. Je dirais qu’on a fait 120% de résultat avec ce que l’on avait ». Preuve que cela fonctionne, certains coureurs (Brandon McNulty, aujourd’hui chez UAE-Team Emirates) ou membre du staff ont pris leur envol. Aujourd’hui, c’est le jeune Magnus Sheffield, troisième des mondiaux juniors 2019, qui incarne la relève. Sauf qu’au contraire de Hagens Berman Axeon (formation d’Axel Merckx), Rally Cycling ne compte pas s’arrêter à la formation.

Ce mercredi, entre Deinze et Nokere, vous pourrez voir les maillots orange de la Rally-Cycling. Dans la voiture de l’équipe américaine, un visage bien connu du vélo français : Stéphane Heulot. Depuis 2 ans maintenant, l’ancien porteur du maillot jaune du Tour de France est manager de la formation qui évolue au niveau Pro Tour. Un défi pour le tricolore, qui veut faire grandir cette équipe.
Joey Rosskopf s’est montré du GP Samyn, en partant en échappée (Crédit : Sirotti)



« On est dans une démarche d’aller beaucoup plus haut si une opportunité se présente, notamment en World Tour. Axel est dans une démarche de formation. Nous on veut gagner très vite ». Pour le moment, 2021 est encore un peu compliqué pour la formation. Rally Cycling ne dispute que sa 3ème course de l’année, après la Clasica de Almeria (Colin Joyce 20ème) et le Samyn (Joey Rosskopf 48ème). Et avec les difficultés sanitaires, Stéphane Heulot doit prendre la place de directeur sportif sur ces épreuves.

Objectif printemps pour Rally Cycling

« Sur le Samyn, on était face à des concurrents qui avaient pratiquement un mois de compétition derrière eux. Pour le moment on ne peut pas espérer avoir une quelconque influence sur les courses », poursuit Stéphane Heulot, qui espère un printemps plus faste pour Rally Cycling. Au programme des prochaines semaines, l’équipe en maillot orange ira sur les coupes de France et le Tour de Catalogne. « L’objectif c’est d’arriver à la fin du mois d’avril avec la possibilité de jouer un vrai rôle. Et puis, en juin, on aura un bel objectif avec le Tour de Suisse. C’est important que nos grimpeurs soient prêts pour cette échéance ».

Ce mercredi, entre Deinze et Nokere, vous pourrez voir les maillots orange de la Rally-Cycling. Dans la voiture de l’équipe américaine, un visage bien connu du vélo français : Stéphane Heulot. Depuis 2 ans maintenant, l’ancien porteur du maillot jaune du Tour de France est manager de la formation qui évolue au niveau Pro Tour. Un défi pour le tricolore, qui veut faire grandir cette équipe.
L’équipe Rally Cycling, reconnaissable avec ses maillots orange (Crédit : Rally Cycling)



L’apprentissage est long pour Rally Cycling, mais la méthode Stéphane Heulot (« je dors vélo, je mange vélo, je m’entraîne vélo ») commence à porter ses fruits. Les coureurs nord-américains semblent accepter l’idée de vivre en Europe, loin de leur famille. « Il faut s’installer dans un vrai cadre. Ensuite, on a des coureurs qui roulent vite, des coureurs qui grimpent bien, il y a ce qu’il faut pour gagner », termine le manager. Stéphane Heulot espère plusieurs bouquets d’ici la fin de saison 2021. Peut-être pas sur Nokere Koerse. Mais la saison de Rally Cycling ne fait que commencer…

2 thoughts on “Rally-Cycling, le nouveau défi de Stéphane Heulot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *