Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Sonny Colbrelli, le changement de dimension

A 31 ans, Sonny Colbrelli réalise la meilleure saison de carrière. Il est devenu ce dimanche champion d’Europe sur route, après son titre national au mois de juin. Changement de profil mais aussi changement de dimension pour le coureur qui est aujourd’hui l’un des favoris pour le titre de champion du monde à la fin du mois.

Sonny Colbrelli s’impose au sprint devant Remco Evenepoel (Crédit : Sirotti)

Il a été le seul à accompagner Remco Evenepoel dans la dernière ascension de Povo. Avant de l’aligner facilement au sprint dans les rues de Trento. Sonny Colbrelli a encore été une fois le meilleur sur un parcours très vallonné, ça commence à devenir une habitude depuis le début de l’été. “Je ressentais la pression parce que nous courrions à la maison, donc j’avais envie de faire bien” a déclaré l’Italien après la ligne d’arrivée.

“Je veux dédier cette victoire à Davide Cassani, qui a toujours cru en moi et en nous”. Le sélectionneur de l’Italie passera la main après les Mondiaux. Il était à la tête de la Squadra Azzurra depuis 2014.

L’Italien avec le maillot de champion d’Europe (Crédit : Sirotti)

C’est la quatrième année consécutive que les Italiens décrochent le titre continental. Matteo Trentin en 2018, Elia Viviani en 2019, Giacomo Nizzolo en 2020 et donc Sonny Colbrelli en 2021.

Bien plus qu’un sprinteur

Il faut dire que Sonny Colbrelli est un coureur différent en cette année. Déjà réputé comme un des meilleurs puncheurs parmi les sprinteurs, à l’image d’un Peter Sagan ou Michael Matthews, le coureur de la Bahrain Victorious s’est illustré en montagne cette saison.

Sa 3ème place à Tignes sur le Tour avait surpris tout le monde, tant le profil de l’étape était montagneux. Le col des Saisies, le col du Pré, le Cormet de Roselend et la montée de Tignes, près de 21km à 5,5%, étaient au programme. Il ne fut devancé que par Ben O’Connor et Mattia Cattaneo. Le natif de Desenzano del Garda avait battu par exemple Guillaume Martin.

Le champion d’Italie dans l’ascension de Tignes (Crédit : Sirotti)

“Je me suis beaucoup amélioré en montagne, j’ai donc un peu perdu de mes qualités dans les sprints” déclarait-il à Tuttobiciweb pendant la Grande Boucle. Car oui, l’Italien a axé sa préparation sur la montagne. Après le Dauphiné, il est parti en stage à Livigno et a enchaîné les ascensions : Bormio 2000, le Foscagno ou encore la montée de Cancano.

Une nouvelle dimension en 2021

Sonny Colbrelli, en plus d’avoir fait évolué ses qualités, a changé de statut. Six victoires cette saison, son plus gros total depuis 2016. Parmi ses 6 victoires, 4 le sont en World Tour et les deux autres sont tout simplement le Championnat d’Italie et le Championnats d’Europe. Que des victoires de prestige donc ! Le coureur de 31 ans réalise indéniablement la meilleure saison de sa carrière.

Sonny Colbrelli champion d’Italie devant Fausto Masnada (Crédit : Sirotti)

Celui qui rêve de remporter le Tour des Flandres, “la course de mes rêves”, prouve ainsi qu’il fait partie des meilleures coureurs du monde sur les parcours vallonnés. “J’ai appris à être plus calme” confiait-il en stage avant le Tour de France chez Bici.news. “Je ne dois pas être pressé”.

Sa forme resplendissante et son succès européen en font naturellement un des principaux favoris des Mondiaux en Belgique dans moins de deux semaines. Il voudra forcément offrir un dernier maillot à Davide Cassani : “Il s’en va déjà en vainqueur mais ça serait beau de conquérir un autre maillot”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *