Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tirreno-Adriatico – Etape 6 : Würtz Schmidt profite de l’accalmie

Retour au calme après une cinquième étape dantesque sur ce Tirreno-Adriatico. Avec un scénario inhabituel cette saison : les équipes de sprinteurs ont subi la loi des baroudeurs. Le Danois Mads Würtz Schmidt interrompt la domination de van Aert, Alaphilippe, van der Poel et Pogacar.

Mads Würtz Schmidt le plus véloce (Eurosport/GCN)

LA COURSE

L’étape de dimanche a laissé des traces. Le peloton éprouve le besoin de souffler. Et le profil s’y prête ce lundi, avec une arrivée au sprint prévue dans les rues de Lido di Fermo. “Ca va se jouer sur l’état de fraîcheur” estime Elia Viviani, qui regarde du côté de van Aert et van der Poel au moment de pointer ses adversaires. “La journée d’hier, si froide, si difficile, va rester dans les jambes” confirme Davide Ballerini.

Six courageux provoquent l’échappée sur cette 6ème étape de Tirreno : Nelson Oliveira (Movistar), Simone Velasco (Gazprom-Rusvélo), Brent van Moer (Lotto-Soudal), Mads Würtz Schmidt (Israel Start-Up Nation), Jan Bakelants (Intermarché-Wanty Gobert) et Emils Liepins (Trek-Segafredo). L’écart est de l’ordre de 6 minutes à 100 km de l’arrivée.

Alpecin-Fénix contrôle, l’échappée résiste

L’essentiel du travail est alors effectué par la formation de Mathieu van der Poel et Tim Merlier. Mais l’identité du coureur protégé au sein de l’équipe néerlandaise reste en suspens, au contraire des Deceuninck-Quick Step qui relayent les Alpécin-Fénix, avec l’intention de privilégier Davide Ballerini à Alvaro Hodeg. Reste que les six coureurs à l’avant tiennent tête aux équipes de sprinteurs.

Au sein du peloton, le maillot bleu Tadej Pogacar affiche, lui, un grand sourire. Journée paisible pour le Slovène. Beaucoup moins pour Simon Carr ! le Franco-Britannique victime d’une lourde chute sur un îlot directionnel. D’abord sonné, le 22ème du classement général reprend finalement la route.

Aux 20 km, l’écart est encore supérieur aux 2’30, les échappés croient en leur chance, au moment où Mikel Landa est retardé par une chute avec l’ensemble de sa formation. Le 3ème du classement général réintègre finalement le peloton, d’où s’est extrait le champion de Suisse, Stefan Küng quelques kilomètres plus tôt. A la veille du contre-la-montre, le rouleur de la Groupama-FDJ surprend mais se fait reprendre.

Liepins distancé

Sous la banderole des 10 km le peloton joue quasiment battu. L’organisation s’est délitée et les échappés possèdent encore une marge de 2 minutes. Nelson Oliveira accélère sur une portion ascendante et le premier à craquer s’appelle Emils Liepins. Les cinq rescapés s’entendent pour condamner le Letton, qui était probablement le coureur le plus rapide à l’avant.

La victoire d’étape se joue finalement au sprint. Nelson Oliveira commet l’erreur de lancer de trop loin. Il emmène dans un fauteuil le porteur du maillot vert Mads Würtz Schmidt, qui remporte cette 6ème étape de Tirreno-Adriatico. Le Danois devance Brent van Moer et Simone Velasco. Tim Merlier règle le sprint du peloton pour la 7e place.

LE CHIFFRE

1

C’est la première échappée victorieuse sur épreuve du World Tour cette saison. Probablement émoussé par un week-end éprouvant, le peloton n’a pas su combler l’écart sur le groupe de six costauds. Après l’UAE Tour, le Het Nieuwsblad et Paris-Nice, voici enfin une récompense pour les baroudeurs.

LA DÉCLA

MADS WÜRTZ SCHMIDT

« C’était un départ très dur, ça a mis du temps avant de sortir. On a très bien travaillé tous ensemble, on savait qu’il fallait être à bloc toute la journée. On a compris que ça allait être pour nous quand on est arrivé dans le final. Cette victoire signifie énormément pour moi, c’est ce pourquoi je me bats.»



LES CLASSEMENTS

One thought on “Tirreno-Adriatico – Etape 6 : Würtz Schmidt profite de l’accalmie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *