Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tirreno-Adriatico – Étape 7 : van Aert prive Küng d’un exploit !

Sensation sur Tirreno-Adriatico : Filippo Ganna n’a pas remporté le chrono final, battu par van Aert et Küng. Le Suisse, monstrueux sur les 10 kilomètres du parcours, aurait pu, aurait dû signer l’une des plus belles victoires de sa carrière. Mais il est tombé sur un os avec la performance du Belge, solide et stratosphérique. Il s’offre une deuxième victoire dans ce Tirreno 2021, qu’il termine à la 2ème place, derrière Tadej Pogacar.

La machine van Aert a devancé Küng et Ganna sur le chrono final (Crédit : Twitter Jumbo-Visma)


La course : van Aert met tout le monde d’accord

La course au classement général déjà jouée depuis 2 jours, ce contre-la-montre était simplement l’occasion pour les coureurs d’ajouter une victoire d’étape à ce Tirreno-Adriatico dantesque, verrouillé et cadenassé par les ténors du peloton.

Sur le parcours de 10 kilomètres le long de la mer, à San Benedetto del Tronto, absolument plat, rien ne pouvait empêcher les purs rouleurs de jouer la victoire. C’est d’ailleurs l’un d’entre eux, Michael Hepburn (Team BikeExchange), qui inscrit le premier temps de référence, en 11h33, 1 seconde à peine devant Tobias Ludvigsson (Groupama-FDJ).

Küng vs Ganna

Puis est arrivé Alberto Bettiol. Manifestement prêt pour les Classiques, l’Italien a raboté le meilleur temps de 8 secondes. Un gouffre sur une telle distance. Mais ça, c’était avant LE duel. A quelques minutes d’intervalle, Stefan Küng, champion d’Europe, et Filippo Ganna, champion du monde, se sont élancés sur le tracé. Un vrai mano à mano entre les deux hommes.

Un contre-la-montre final tout plat pour terminer l’édition (Crédit : Procyclingstats)

Le Suisse, s’était échauffé hier en partant devant le peloton dans le final. Il préparait simplement son coup. Toutes nos excuses Stefan. Car le résultat a été stratosphérique : 11’12’’ ! 12 secondes de mieux que Bettiol ! Et c’est bien ce qu’il fallait pour battre Ganna. Malgré toute sa puissance, le champion du Monde a dû s’incliner pour près de 5 secondes. Plus d’un an et 7 chronos que le rouleur d’Ineos-Grenadiers n’avait pas été battu !

van Aert débarque

Benjamin Thomas, coéquipier de Küng, n’était pas si loin de passer également devant Ganna. Le Français échoue à la 3ème place provisoire, preuve de la bonne forme des Groupama-FDJ sur l’épreuve. Après cet enchaînement, il a donc fallu attendre. Certains coureurs bien classés pouvaient encore titiller Stefan Küng. Ou plutôt un : Wout van Aert.

Le Belge, très motivé à l’idée de l’emporter, est parti tambour battant. À l’intermédiaire, il devance Küng… pour quelques dixièmes ! La fin de parcours est sensationnelle. Trop concentré, trop motivé, tout simplement trop fort, le Belge ne lève pas le pied sur la fin. Il termine en 11’06, 6 secondes devant le champion d’Europe. Deuxième victoire pour van Aert dans ce Tirreno-Adriatico, deuxième au général derrière Tadej Pogacar, magnifique 4ème sur ce contre-la-montre.

La décla

“C’était court mais très très dur ! J’ai donné le maximum et je suis heureux de ma performance. J’ai progressé ces dernières années en contre-la-montre, et c’était important de faire un bon chrono pour moi. C’est un bon début de saison.”

Wout van Aert (Jumbo-Visma), après sa victoire sur le contre-la-montre

Le chiffre

54,6

Wout van Aert a fait exploser les compteurs sur les 10 kilomètres du parcours. Il a dépassé les 54 kilomètres de moyenne sur la distance. Très exactement, il a roulé à 54,6km/h sur cette étape. Le Belge était dans un autre monde, seul Stefan Küng (54,071km/h) a un temps soit peu approché le vainqueur du jour.

Les classements

8 thoughts on “Tirreno-Adriatico – Étape 7 : van Aert prive Küng d’un exploit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *