Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Top 5 – Comme Lopez, ils n’ont pas encore couru en 2021

Miguel Angel Lopez va reprendre la compétition ce mardi, sur les routes du Tour de Romandie. Le grimpeur colombien n’avait pas encore disputé la moindre course avec ses nouvelles couleurs, la Movistar. Il a même avoué avoir pensé à stopper prématurément sa carrière (à 27 ans). Comme lui, d’autres grands noms du cyclisme n’ont pas encore enfourché le vélo. Petit coup d’œil sur les absents de 2021…

Miguel Angel Lopez va reprendre la compétition ce mardi, sur les routes du Tour de Romandie. Le grimpeur colombien n’avait pas encore disputé la moindre course avec ses nouvelles couleurs, la Movistar. Il a même avoué avoir pensé à stopper prématurément sa carrière (à 27 ans). Il sera pourtant sur les routes suisses, avec de l’envie. Comme lui, d’autres grands noms du cyclisme n’ont pas encore enfourché le vélo. Petit coup d’œil sur les absents de 2021…
La dernière victoire de Superman Lopez ? Au sommet du col de la Loze lors du dernier Tour de France (Crédit : Sirotti)


Miguel Angel Lopez (Colombien / Movistar)

On s’était presque fait à l’idée que l’on ne reverrait plus. Recrue phare de la Movistar, Miguel Angel Lopez n’avait toujours pas roulé : une attente qui prend fin ce mardi lors du Tour de Romandie. Le Colombien va étrenner son nouveau maillot, mais il aura fallu se montrer patient. Cela aurait pu carrément ne pas arriver. « J’ai pensé à arrêter le cyclisme. La pression les sacrifices, la fatigue, les blessures. Tout cela est très difficile à gérer », avait déclaré Superman au quotidien El Tiempo au mois de mars.

Mais au contraire de Tom Dumoulin, le Colombien s’est remis en selle. La perspective de découvrir une nouvelle équipe la Movistar a été plus forte. Il disputera le Tour de France et la Vuelta en 2021. Peut-il briller avec l’équipe espagnole ? Premier élément de réponse lors de ce Tour de Romandie, où Lopez sera notamment entouré de Marc Soler ou Dario Cataldo.

La seule image de Lopez avec le maillot de Movistar que l’on ait trouvé



Remco Evenepoel (Belge / Deceuninck-Quick Step)

C’est l’un des plus connus, c’est même assurément le plus attendu des coureurs n’ayant pas encore le moindre jour de course cette saison. Remco Evenepoel, absent depuis sa lourde chute sur le Tour de Lombardie, en août dernier, est de retour à l’entraînement depuis le début de l’année. Mais le Belge prend son temps avant de revenir. Et fait rarissime dans l’histoire du vélo, l’intéressé reprendra sur le Giro, qu’il devait découvrir en 2020. S’il ne devrait pas jouer les premiers rôles, tout le monde attend impatiemment le retour à la compétition de celui qui avait éclaboussé 2020 de son talent (9 victoires), et qui incarne le futur du Wolfpack, comme l’a montré sa récente prolongation jusqu’en 2026.



Dylan Groenewegen (Néerlandais / Jumbo-Visma)

Pas de dépression, pas de blessure non plus pour l’ancien numéro 1 mondial du sprint. C’est une suspension qui prive la Jumbo-Visma de Dylan Groenewegen. Le Néerlandais est toujours éloigné de la compétition suite à l’accident qu’il a provoqué lors du dernier Tour de Pologne, et impliquant Fabio Jakobsen, heureusement revenu depuis. Le sprinteur avait été sanctionné en novembre dernier, pour 9 mois (avec effet rétroactif). Il reprendra au Giro, la Jumbo-Visma ayant dévoilé son équipe pour la course italienne. Une petite surprise.



Mike Teunissen (Néerlandais / Jumbo-Visma)

Non, Mike Teunissen n’a pas manqué le début de saison en raison de l’absence de Dylan Groenewegn. L’habituel poisson-pilote du sprinteur néerlandais a lui aussi connu la douleur d’une chute. Lors du stage de son équipe, à Tenerife, Teunissen était lourdement tombé, à pleine vitesse, lors d’une descente. Un coup dur sachant qu’il avait connu pareille mésaventure en août dernier avant les classiques italiennes. Si Jumbo-Visma n’a jamais communiqué sur la nature de sa blessure, il devrait lui aussi faire son retour lors du Tour de Hongrie. Bonne nouvelle pour lui, il fait partie des 8 coureurs qui participeront au prochain Tour de France, que la formation néerlandaise a dévoilé en ce début de semaine.


Mikaël Chérel (Français / AG2R-Citroën)

La malchance l’a lui aussi frappé. Le 24 novembre dernier, Mikaël Chérel est percuté par un chien alors qu’il vient de reprendre l’entraînement. Bilan ? Double fracture de la clavicule, deux côtes cassées et un pneumothorax. Depuis, le grimpeur de 35 ans vit « les montagnes russes » comme il l’a déclaré à Ouest-France. « Un tendon rotateur de mon épaule est touché. Je ressens une douleur et cela m’empêche de faire du vélo convenablement, je suis incapable de me mettre en danseuse ou de sprinter ». L’ancien lieutenant de Romain Bardet travaille dur pour revenir sur le vélo, et espère encore disputer le Tour d’Espagne en fin de saison. Dans le cas contraire, il pourrait mettre un terme à sa carrière plus tôt que prévu…

Miguel Angel Lopez va reprendre la compétition ce mardi, sur les routes du Tour de Romandie. Le grimpeur colombien n’avait pas encore disputé la moindre course avec ses nouvelles couleurs, la Movistar. Il a même avoué avoir pensé à stopper prématurément sa carrière (à 27 ans). Il sera pourtant sur les routes suisses, avec de l’envie. Comme lui, d’autres grands noms du cyclisme n’ont pas encore enfourché le vélo. Petit coup d’œil sur les absents de 2021…
Mikaël Chérel espère qu’il pourra reprendre la compétition en fin de saison (Crédit : Sirotti)



Et aussi

Mickaël Delage (Groupama-FDJ), Corné van Kessel et Baptiste Planckaert (Intermarché-Wanty-Gobert), Scott Davies, Kevin Inkelaar et Ahmed Madan (Bahrain-Victorious), Viktor Verschaeve et Kamil Malecki (Lotto-Soudal), Andrea Piccolo (Astana Premier Tech) et Itamar Einhorn (Israël Stat-up Nation)

One thought on “Top 5 – Comme Lopez, ils n’ont pas encore couru en 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *