Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Total Direct Énergie est bien en négociations avec Peter Sagan

Dans une interview accordée lors notre podcast « Ça déraille », le patron de Total Direct Energie, Jean-René Bernaudeau, a confirmé la tenue de négociations avec Peter Sagan (BORA-hansgrohe). Mais ce n’est pas la seule formation sur le coup.

Jean-René Bernaudeau (à gauche de Christian Prudhomme) espère faire signer Peter Sagan. (ASO)

 « Je ne suis pas là pour alimenter les rumeurs ». Le manager de la Total Direct Énergie a voulu mettre fin aux ragots « sur les réseaux sociaux, qui me gonflent ». La formation vendéenne travaille bien à la venue de Peter Sagan dans l’équipe. Mais comme d’autres formations : « On sait qu’il est en négociations avec plusieurs équipes. Il a des exigences, on sait qu’on a des possibilités de lui parler. On est en négociations depuis un petit moment maintenant », explique Jean-René Bernaudeau dans notre podcast, « Ça déraille ».

Il est vrai que le salaire (5 millions d’euros ?) de Peter Sagan n’est pas le seul frein à son recrutement. Le Slovaque ne vient pas seul lors d’un transfert. Son frère Juraj, quelques équipiers (Oss et Bodnar) et des membres du staff doivent l’accompagner. Pas simple donc.


Le renouveau de Total Direct Energie

Il y aura de nouvelles têtes l’année prochaine à Total Direct Energie. (Sirotti)

Mais Jean René-Bernaudeau compte bien effacer « le pire Tour de France de l’histoire de l’équipe » l’an passé, en recrutant en conséquence.

Avec les arrivées de Pierre Latour, Edvald Boasson Hagen, Cristian Rodriguez ou encore Alexis Vuillmeroz, le patron du Team TDE avait déjà tenté une première transition « après Voeckler ». Mais ce n’est à priori que le début.

Surtout, le nombre de coureurs sous contrat l’an prochain au sein de la formation est minime et l’enveloppe accordée à son équipe n’a pas l’air de baisser. En 2022, seuls 10 coureurs sont assurés d’être présents, dont la colonne vertébrale : le grimpeur Pierre Latour, le classicman Anthony Turgis et le sprinteur Niccolo Bonifazio. Ce qui laisse une marge de manœuvre assez intéressante pour Bernaudeau : « On va pouvoir renouveler l’équipe. Parce qu’il y a une dynamique et un élan qui se sont un peu estompés ».


Sagan toujours une superstar

Le manager l’avoue à demi-mots, qu’il avait dans un premier temps jeté son dévolu sur Julian Alaphilippe, qui a préféré prolonger. Sagan est donc l’autre piste pour une arrivée de prestige. Car même si ses résultats sont un peu à la baisse, il n’en reste pas moins l’un des meilleurs coureurs du monde. En témoigne son maillot cyclamen obtenu sur le dernier Giro.

Mais il faudra surtout que la mayonnaise prenne. Niki Terpstra, arrivé en tant que vainqueur du Tour des Flandres, n’a jamais gagné avec l’équipe tricolore. Et pour l’instant, Edvald Boasson Hagen n’a pas encore donné signe de satisfaction. Les stars étrangères et Total Direct Energie, cela fait pour l’instant deux.

3 thoughts on “Total Direct Énergie est bien en négociations avec Peter Sagan

  1. Tous ceux qui ont quittez Deceunick
    Comme Terpstra, et d’autres ont pas fait de résultats. Si Sagan arrivera chez Total Énergie va-t-il amené Specialized?5.000
    000 Euros c’est beaucoup. Et si les résultats ne viendront pas? Que faire?

  2. Sagan ne viendra pas en France,les coureurs sont trop embêtés par les règles nationales et le staff n’est pas à la hauteur des Néerlandais ou des Belges ! Surtout pour les”soins” et les tactiques,regardez Alpecin Fenix qui vaut mieux que beaucoup de “World tour”!
    Sagan doit être complètement libre de ses désirs et mouvements !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *