Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Belgique – Étape 1 : Ghys surprend Evenepoel

Remco Evenepoel a réalisé un numéro monstrueux, mais c’est bien Robbe Ghys qui remporte la première étape du Tour de Belgique. Le Belge, présent dans l’échappée du jour, a tenu le rythme de la pépite de la Deceuninck Quick Step pour ensuite le devancer au sprint. Il se console tout de même avec le maillot de leader.

Remco Evenepoel a réalisé un numéro monstrueux mais c'est bien Robbe Ghys qui remporte la première étape du Tour de Belgique. Le Belge, présent dans l'échappée du jour, a tenu le rythme de la pépite de la Deceuninck Quick Step pour ensuite le devancer au sprint. Evenepoel se console avec le maillot de leader mais ressort frustré.
Robbe Ghys a tenu tête à Evenepoel… il faut le faire ! (Eurosport)


La course : Evenepoel tout trop fort… jusqu’à la fin

On peut avoir la plus grosse pancarte du peloton et quand même piéger ses adversaires. Mais parfois, cela peut se retourner contre soi. Remco Evenepoel est fort, on le sait. Il l’a encore prouvé en attaquant très loin de l’arrivée. Comme en Juniors, le Belge a lâché ses adversaires, incapable de suivre le rythme du coureur de la Deceuninck-Quick Step, de retour après son abandon sur le dernier Giro.

C’est à une trentaine de kilomètres du but qu’Evenepoel se dit qu’il faut secouer le peloton. Son accélération dans le Berg Ten Houte est sèche, rude et puissante. Un seul homme est capable de suivre le rythme sur le long terme : Victor Campenaerts. Mais le vainqueur de la 15ème étape du Giro doit souffler un temps et ne peut pas prendre de relais à son jeune compatriote… qui n’en a pas besoin pour revenir sur les restes de l’échappée du jour !

Robbe Ghys et Gianni Marchand, bien heureux de tenir le rythme, restent eux aussi au chaud. Au grand dam d’Evenepoel, agacé dans ce final de la première étape du Tour de Belgique. Mais si Campenaerts ne peut pas relayer, c’est qu’il est à fond. Il se gare à 5 kilomètres de l’arrivée : le quatuor devient trio. Incapable de hausser le rythme dans les derniers hectomètres, le Petit cannibale n’est pas assuré de la victoire du jour. Dans un sprint qui n’est pas sa spécialité (il lui faut bien des points faibles), Evenepoel est battu par Ghys à Maarkedal. Mais avec 9 secondes de bonifications, le Belge prend la tête du général, son petit lot de consolation.


La décla :

« C’était très dur aujourd’hui, Remco était très fort, il a fallu s’employer pour le sprint. J’étais bien placé dans le final, j’avais confiance dans mon sprint après avoir résisté dans la dernière difficulté ».

Robbe Ghys (Sport-Vlaanderen Baloise), au micro de l’organisation.


Le chiffre :

1

Champion d’Europe de l’Américaine sur la piste, Robbe Ghys n’avait jamais levé les bras sur route. À 24 ans, le pistard belge remporte donc son premier succès professionnel, et devant Remco Evenepoel qui plus est ! Présent dans l’échappée du jour, Ghys a vécu une vraie belle journée.


Les classements

2 thoughts on “Tour de Belgique – Étape 1 : Ghys surprend Evenepoel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *