Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Catalogne – Etape 5 : Lennard Kamna injouable

Pour cette 5e étape du Tour de Catalogne, le coureur de la Bora-Hansgrohe Lennard Kamna a de nouveau montré qu’il était un redoutable chasseur d’étape. Après avoir laissé ses camarades d’échappée s’attaquer, le grimpeur a placé son attaque à quelques kilomètres de la ligne pour aller s’imposer.

Lennard Kamna s’est imposé en costaud sur cette 5e étape du Tour de Catalogne (Crédit: Sirotti)

La course : Une échappée de costauds qui triomphe

Dès le début de l’étape, une très grosse échappée se dessine. Près de 40 coureurs s’extirpent du peloton. Parmi eux, on retrouve Rémi Cavagna (Deceunick-Quickstep), Matej Mohoric (Bahrain-Victorious), Bob Jungels (AG2R), Steeven Kruijswijk (Jumbo-Visma) ou encore Marc Hirschi (UAE). Un très gros groupe, trop gros pour que l’entente soit bonne. Nombreux sont les coureurs qui tentent d’attaquer, dont Rémi Cavagna. C’est d’ailleurs lui qui va animer une bonne partie de l’étape avec son raid solitaire. Il prendra presque 2′ d’avance sur le reste de l’échappée.

Derrière, le peloton contrôle tranquillement en laissant suffisamment d’avance sans se faire de soucis pour le général. Mikel Bizkarra (Euskatel) est le plus dangereux du groupe à l’avant. Au pied du Port de Montserrat, le groupe de poursuivants accélère, mais le TGV de Clermont-Ferrand résiste. Les Movistar prennent les choses en main mais Deceuninck, par James Knox et Dries Devenyns, perturbe les relais. Le Wolfpack met la main à la patte pour le Français.

Kämna au-dessus

Le rouleur réalise une montée difficile. A 3,5 kilomètres du sommet, c’est Mikel Bizkarra qui décide de se lancer seul à la poursuite du champion de France du chrono. Il est suivi quelques hectomètres plus loin par Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ). Un combat entre deux grimpeurs et le rouleur est donc lancé. Le troisième groupe de poursuivants accélère alors que le Français semble coincer à l’avant. Les deux poursuivants reviennent sur lui juste au sommet. Derrière, les meilleurs grimpeurs de l’échappée reviennent également sur lui. A 25 kilomètres de la ligne d’arrivée, ils sont 15 hommes à l’avant de la course. Si derrière, les Ineos-Grenadiers roulent en tête de peloton, l’échappée ira au bout.

Trois hommes s’extirpent du groupe de tête : Carlos Verona (Movistar), Steeven Kruijswijk (Jumbo-Visma) et Lennard Kämna (Bora-Hansgrohe). Sous l’impulsion de Mikel Bizkarra (encore lui), les hommes les plus frais de l’échappée reviennent. Juste avant la descente, le grand espagnol Carlos Verona fausse compagnie à ses camarades d’échappée.

Au final, le groupe de poursuivants le reprend, et c’est l’impressionnant Lennard Kämna qui sort du groupe et file vers la victoire. En quelques kilomètres, il prend près de 30 secondes au reste des fuyards. Échappé pour la troisième fois sur ce Tour de catalogne, l’Allemand est récompensé en décrochant la troisième victoires World Tour de sa carrière. Derrière, Ruben Guerreiro prend la deuxième place, devant Mikel Bizkarra. Le podium et le Top 10 du classement général reste inchangé.

LA DECLA

C’était un beau jour pour une échappée, tout la monde le savait, donc tout le monde a tenté. J’ai essayé en premier en trouvant le bon moment pour attaquer. J’avais trois coéquipiers derrière, qui n’avaient pas à rouler. C’était un bon coup, je pense au moment parfait, mais c’était un peu trop dur de gagner.”

Rémi Cavagna après la 5e étape du Tour de catalogne.

LE CHIFFRE

3

Ce succès est le 3e de la carrière de Lennard Kämna en professionnel. L’Allemand avait déjà remporté deux étapes la saison dernière. Une sur le Dauphiné, une autre sur le Tour de France. A chaque fois, ces victoires étaient sur une course World tour.

Classements

Etape 5 Catalogne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *