Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France : Deceuninck, quel objectif pour Alaphilippe ?

L’an dernier, sur le Tour de France, la Deceuninck-Quick Step avait surtout brillé dans les sprints. Intouchable, l’Irlandais Sam Bennett était parvenu à ramener le maillot vert, mettant fin à la domination de Peter Sagan (7 fois lauréat entre 2012 et 2019). Cette fois, l’Irlandais sera absent, blessé à un genou. Le leader, ce sera donc Julian Alaphilippe. Mais avec quel objectif ? Le général ? Les étapes ? Un maillot à pois ?

Julian Alaphilippe en jaune, voilà une image qu’on pourrait revoir cet été. Mais, combien de temps ? Jusqu’à Paris, cette fois-ici ? (A.S.O. Pauline Ballet)


Maillot jaune :⭐⭐⭐

Maillot vert : ⭐⭐

Maillot à pois : ⭐⭐⭐

Maillot blanc : ⭐

Classement par équipes : ⭐



Le leader : Julian Alaphilippe

Le débat revient sans cesse depuis plusieurs années : Julian Alaphilippe peut-il jouer le général d’un Grand Tour ? Le Français lui-même entretient le flou. Après avoir longtemps nié vouloir jouer le général, il commence, timidement, à exprimer des ambitions. « Après avoir gagné les Championnats du monde, j’aimerais bien gagner le Tour de France », lançait-il en novembre dernier chez nos confrères d’Eurosport. Avant que Patrick Lefévère, le manager de la Deceuninck, n’affirme au Parisien qu’ « Alaphilippe peut gagner le Tour de France», avant le Tour des Flandres. La question est : à quelle échéance ? En conférence de presse, avant les championnats de France, l’homme aux 17 maillots jaunes a expliqué viser l’édition 2022. Mais au vu du parcours de cette Grande Boucle, on se dit qu’il bluffe peut-être. D’autant qu’il a axé sa préparation sur la haute montagne cette saison… Et ce maillot de champion du Monde le transcendera.


L’objectif : maillot jaune ou maillot à pois

Pas trop de haute montagne, essentiellement des étapes de moyenne montagne : le parcours de ce 108e Tour de France correspond aux qualités de Julian Alaphilippe. Ce ne sont pas les 58 kilomètres de contre-la-montre qui l’effraieront, lui qui est plutôt à l’aise dans l’exercice chronométré. Le Ventoux lui rappellera de bons souvenirs, lui qui y a fait 2e sur le dernier Tour de la Provence (certes, l’arrivée était jugée au Chalet Reynard). Pour Julian Alaphilippe, c’est peut-être l’année où jamais pour jouer le général. D’autant qu’il peut prendre le maillot jaune dès la deuxième étape, lors de l’arrivée à Mûr-de-Bretagne, dimanche. Mais il y a deux interrogations : ne risque-t-il pas d’être vite esseulé en montagne, avec seulement Cattaneo et Devenyns pour l’accompagner ? Et, dans quelle mesure son heureux évènement a-t-il affecté sa préparation ? Pour gagner le Tour, il faut être à 100 % de ses capacités. L’est-il vraiment ?


Le coureur à suivre : Mark Cavendish

Alors ça, on ne l’avait pas vu venir : Mark Cavendish au départ du Tour de France ! Ils devraient être très peu nombreux à avoir parié sur un retour du Cav’ sur la Grande Boucle. Mais, disons les choses clairement : il doit uniquement sa présence au forfait tumultueux de Sam Bennett, officiellement pour une blessure au genou. Il n’empêche que, désormais, on a envie de voir ce que peut faire Cavendish face au gratin du sprint mondial. On le pensait condamné à des victoires face à une faible concurrence – comme ce Tour de Turquie – jusqu’à ce Tour de Belgique, mi-juin, ou l’homme de l’île de Man a aligné Ewan, Merlier, Ackermann et Groenewegen : rien que ça. Et s’il était la sensation de ce Tour, en s’offrant un 31e bouquet ? Après sa longue de traversée du désert, ce serait un come-back sensationnel.


La décla

« Je ne sais pas si j’ai les qualités pour gagner le Tour de France. Mais je pense forcément à ça. Je vais essayer. Prendre le départ d’un Grand Tour avec l’objectif de remporter le général, c’est une chose à laquelle je pense avec l’équipe et mon entraîneur Franck. Peut-être pas cette année, car je veux surtout profiter de mon maillot de champion du Monde. Mais la saison prochaine, pourquoi pas… ». »

Julian Alaphilippe


L’avis du consultant


La sélection :

2 thoughts on “Tour de France : Deceuninck, quel objectif pour Alaphilippe ?

  1. Dès la présentation du Tour j’ai qu’il était taillé pour lui. J’ai aussi annoncé qu’il ferait dans les Cinq !!!
    Les organisateurs ont bien pensé à lui en traçant le parcours, il est dans leurs intérêts si un Français gagne !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *