Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France : Deux coureurs qui changent tout

Pour son premier Tour de France sans Romain Bardet, AG2R Citroën pensait devoir faire un trait sur le classement général. Mais avec la surprise Ben O’Connor et la révélation Aurélien Paret-Peintre, les deux derniers appelés dans la sélection pour la Grande Boucle, les rêves sont permis.

La composition pour le prochain Tour de France est presque faîte par AG2R Citroën. (Yves Perret / ypmedias.com)

Il y avait déjà le quatuor : Van Avermaet, Naesen, Cosnefroy et Jungels. Deux autre noms ont été annoncés par AG2R Citroën pour la sélection pour le prochain Tour de France : Ben O’Connor et Aurélien Paret-Peintre. Deux coureurs qui ont brillé depuis le début de la saison. L’Australien a été régulier dans les courses par étapes d’une semaine (6ème du Tour de Romandie, 8ème du Critérium du Dauphiné), et le Français a montré qu’il pouvait s’accrocher avec les meilleurs (9ème de Paris-Nice, 13ème du Dauphiné).

Deux nouvelles cartes sur la Grande Boucle mais surtout deux belles surprises pour Vincent Lavenu : « On savait que ces garçons-là avaient du potentiel. On les avait ciblés comme grimpeurs. Mais ce que l’on pense faire avec de jeunes coureurs et ce qu’il va se passer sur le terrain, il peut toujours y avoir un peu de décalage. Ce qui est plaisant c’est que dès cette année, ils sont déjà à un très très bon niveau, et ils jouent avec les meilleurs. Cela nous ouvre des perspectives assez réjouissantes pour le Tour ».


O’Connor et Paret-Peintre pour faire oublier Bardet

Orpheline de Romain Bardet, la formation haut-savoyarde pensait miser sur les victoires d’étape sur le Tour de France cette saison. Si l’équipe de Vincent Lavenu vise deux victoires, les deux hommes ont aussi changé la donne. Dès cette année, elle va pouvoir jouer le général sur le Tour de France, son premier amour. Mais pas question de se fixer un objectif.

« C’est difficile de cibler en termes de place pour le classement général, où on va aller. C’est pour ça que l’on ne va pas mettre de pression particulière. On va simplement demander aux coureurs de rester impliqués et appliqués. Ils vont travailler pour leur futur, pour leur avenir », explique le manager d’AG2R Citroën, « c’est un rôle très compliqué. Romain Bardet savait le faire, mais c’est très usant sur le plan physique et psychologique. Là ils sont encore jeunes, ils ne sont peut-être pas en mesure de supporter une pression avec un objectif précis ».


Encore deux derniers coureurs pour le Tour

Alors que l’on pensait que Bob Jungels allait prendre le pouvoir, sa méforme a profité aux jeunes coureurs de 25 ans. Et ils ont d’ailleurs la confiance de l’équipe, tous deux ont prolongé jusqu’en 2024. De quoi leur laisser le temps de prouver au plus haut niveau. « On sait que l’on a ça dans notre ADN. Notre formation est basée à Chambery, au cœur des montagnes. On se doit de retrouver le meilleur niveau en montagne, voire faire encore mieux », espère Lavenu.

Mieux ? Ça veut dire tout simplement remporter le Tour de France, puisque Romain Bardet a fait 2ème en 2016. Pour l’instant Paret-Peintre et O’Connor n’ont peut-être pas encore les épaules, mais AG2R Citroën ne se refuse plus rien.

Reste maintenant deux places à prendre pour la course de juillet. Si Nans Peters est bien dans la pré-sélection, difficile de savoir qui se dégage. Et surtout, cela pourrait dépendre de la stratégie de la formation. Le choix n’est pas encore fait par Vincent Lavenu : « Dans les coureurs qui restent à sélectionner, il reste encore des puncheurs, des baroudeurs, des équipiers de luxe. Il faut qu’on arrive à cibler quelles sont les deux meilleurs éléments pour que l’équipe soit la plus forte ». Décision juste après les championnats de France.

One thought on “Tour de France : Deux coureurs qui changent tout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *