Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France – Etape 1 : les réactions

Landerneau a sacré un champion du Monde lors de la première étape du Tour de France : Julian Alaphilippe. Le puncheur de la Deceuninck-Quick Step a mis KO tous ses adversaires d’entrée dans la Fosse aux Loups. Toutes les réactions après la course.

Les Tours de France se suivent et se ressemblent pour Julian Alaphilippe : comme en 2019 et en 2020, le voila en jaune ! (ASO)

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), vainqueur de l’étape :

« Essayer de garder ce maillot »

« Aujourd’hui, je voulais vraiment performer. On a réussi, ça fait vraiment plaisir. Tout le monde a fait le boulot dans l’équipe pour bien me placer dès le pied et éliminer un maximum de sprinteurs. J’ai eu peur qu’un petit groupe revienne sur moi, mais finalement, j’ai plutôt bien géré mon ascension. Je vais essayer de garder ce maillot longtemps. Et si je le perds, je retrouverai mon maillot de champion du monde. Ça va, il y a pire ! Demain, l’arrivée à Mûr-de-Bretagne me correspond encore. Ce n’est pas mon ascension favorite, mais je donnerai le maximum. Tout le monde est content de retrouver du monde au bord des routes. Mais il faut être vigilant, faire attention. Je ne savais pas que c’était un spectateur qui avait causé cette chute, je suis déçu de l’apprendre. J’appelle à la vigilance de toutes les personnes au bord de la route. ».


Guillaume Martin (Cofidis), 46e de l’étape :

« Certains coureurs devraient prendre un peu de distance par rapport à leur sport »

« On est arrivé à bon port ! Je suis content de m’en être sorti, c’était dangereux aujourd’hui. J’ai quand même été victime de la chute à 50 kilomètres de l’arrivée. Et j’ai bien tapé la tête, j’ai fait un soleil. La hanche aussi est un peu douloureuse. Mais ça va, ça pourrait être bien pire. Jesus Herrada a l’air aussi bien touché, j’espère que ça va.

C’est dur de décrire me sensations après une telle étape, mais je pense qu’elles sont bonnes. J’aurais à cœur de faire une belle étape demain. Pourquoi y a-t-il autant de chutes ? Vu qu’on est sur le Tour et que le parcours n’est pas très difficile, tout le monde se pense en mesure d’aller à l’avant. Alors qu’il n’y a pas la place pour tout le monde. Certains coureurs devraient peut-être prendre un peu de distance par rapport à leur sport, se dire que ce n’est qu’un sport justement. Que l’on ne joue pas notre vie. Quand je les vois frotter à 80 km/h dans la dernière descente… »


Pierre Latour (Total Energies), 25e de l’étape :

« Pour une fois, j’ai eu beaucoup de chance »

« Cette attaque dans la Fosse aux Loups n’était pas préparée. On avait repéré l’étape, je savais où ça allait se jouer. Quand j’ai vu que je pouvais suivre les meilleurs, je me suis dit pourquoi pas tenter ma chance. Au final, il m’en a manqué un peu. Je n’étais pas super bien placé au pied, c’est peut-être ça qui me manque justement. Mais ça montre que les jambes sont meilleures. Pour une fois, j’ai eu beaucoup de chance, je suis passé au travers des chutes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *