Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France – Étape 16 : Les tops et les flops

Konrad lumière du jour, des Français placés mais pas gagnants, c’est l’heure de découvrir les tops et les flops de la seizième étape du Tour de France.

Patrick Konrad s’impose après un joli numéro dans les Pyrénées (@Sirotti)

Les tops :

Patrick Konrad

Chez Bora, on sait faire des numéros ! On avait eu une première dose avec Nils Politt vers Nimes, on a eu la deuxième aujourd’hui avec le champion d’Autriche ! Alors qu’il se faisait une réputation de “coureur qui ne sait pas gagner” chez nos confrères journalistes de France Télévisions, Konrad a construit sa victoire à la force de ses mollets ! Il est le seul à avoir fait l’effort pour rentrer sur le trio “Doubey-Bakelants-Juul Jensen”. Une offensive qui lui a permis de se débarrasser des sprinteurs ou d’autres hommes solides comme Gaudu. Une victoire tactique et physique. Seul depuis le Portet d’Aspet, l’Autrichien a pu savourer sa belle victoire. Pour sceller le tout, Patrick Konrad a également remporté le prix de la combativité !

Pierre-Luc Périchon

Du grand PLP aujourd’hui ! Le coureur de Cofidis n’a rien lâché et obtient sa meilleure performance sur son sixième Tour de France. Distancé dans le Col de la Core puis dans le Col du Portet d’Aspet et enfin dans le Col d’Aspret-Sarrat, le Français est toujours parvenu à rentrer en s’alliant à des coureurs comme Aranburu. Opportuniste, Pierre-Luc a tenté son va-tout dans le final pour finir à la deuxième place. Il lui a manqué 25 mètres pour conserver la place de second. Un grand plaisir de retrouver le capitaine de route de la Cofidis aux avant-postes en troisième semaine.


Les flops :

Benoit Cosnefroy

Le Normand ne trouve pas la clé sur cette édition. On est triste de voir que le talentueux puncheur n’arrive pas à avoir l’opportunité de s’illustrer pour jouer les victoires. Pourtant dans la bonne échappée, le coureur d’AG2R-Citroën a été mis en difficulté dans le Col de la Core qui l’a éliminé de la course au succès. C’est physiquement que le deuxième de la Flèche Wallonne 2020 est en dessous de ce qu’il peut démontrer. Ses problèmes de santé de début de saison et ses chutes de ce Tour 2021 sont peut-être la source du problème. Malheureusement, les prochaines étapes ne lui conviendront encore moins et le Français devrait partir bredouille vers Tokyo.

David Gaudu

Gaudu a essayé, mais Gaudu a échoué. Nouvelle déception pour le Breton qui avait intégré la bonne échappée du jour. On peut regretter que le coureur de la Groupama-FDJ n’ait pas tenté de suivre Konrad dans le Col de la Core. Le Français n’a jamais pu revenir ensuite sur l’Autrichien. Une erreur qui lui coûte certainement de ne pas jouer la victoire dans le final. Malgré des accélérations dans le Col du Portet d’Aspet et d’Aspret-Sarrat, Gaudu n’a donc jamais distancé Colbrelli. Au final, c’est une nouvelle journée d’efforts qui se conclue par une modeste neuvième place.

Alex Aranburu

Physiquement, le Basque n’a pas été à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre de lui. Quand on voit ce qu’il a réalisé sur le Tour du Pays Basque, le coureur d’Astana se devait d’être moins en difficulté qu’il a été dans les ascensions de cette seizième étape du Tour. On n’a jamais senti l’Espagnol vraiment en canne dans le groupe de contre. Distancé dans les cols et côtes du final, Aranburu arrive finalement pour la deuxième place mais son punch n’était pas flamboyant. Il termine finalement sixième sans coup d’éclat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *