Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France étape 3 : les tops et les flops

C’est l’heure des tops et des flops de la troisième étape du Tour de France remportée par Tim Merlier. Au terme d’une étape marquée par les chutes et mouvementée, Alpecin-Fenix a parfaitement géré le parcours chaotique pour emmener le Belge à la victoire.

C'est l'heure des tops et des flops de la troisième étape du Tour de France remportée par Tim Merlier. Au terme d'une étape marquée par les chutes et mouvementée, Alpecin-Fenix a parfaitement géré le parcours chaotique pour emmener le Belge à la victoire.
Tim Merlier a signé sa première victoire sur le Tour de France (Crédit : ASO)



L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fleche-verte.png.

Les Tops :

Alpecin-Fenix

Les courses se suivent et se ressemblent pour l’équipe belge : à la fin, elle gagne ! Mathieu Van der Poel hier avait montré la voie, son lieutenant Tim Merlier a pris le relais ce lundi. Le Belge a profité d’un formidable travail de ses coéquipiers. Aux avant-postes avec la Lotto-Soudal, les Alpecin-Fenix ont évité les chutes et pris les devants du peloton dans le final. Van der Poel lui-même s’est mis à la planche avant que Jasper Philipsen ne prenne le relais. Le Belge termine même deuxième grâce à la chute du duo Ewan-Sagan. S’il y a eu beaucoup de bobos et de grabuge, Alpecin a roulé à la perfection et signe avec Merlier sa deuxième victoire sur ce Tour de France.

Julian Alaphilippe

On ne s’attendait pas à voir Julian Alaphilippe aussi haut dans une étape promise aux sprinteurs. Sixième sur la ligne, le Français a évité les chutes, a réussi à rester dans le groupe maillot jaune et il en profite pour prendre quelques secondes sur les favoris au classement général. 14 secondes sur Richard Carapaz, 26 sur Tadej Pogacar et Geraint Thomas, mais surtout 1’21” sur Primoz Roglic. Evidemment la route est encore longue, mais Julian Alaphilippe engrange du temps sur ce début de Tour.

Nacer Bouhanni

La première victoire sur le Tour de France attendra encore pour le Vosgien. Mais Nacer Bouhanni s’est certainement rassuré sur ses capacités. Le Français est parvenu à éviter les chutes tout au long d’un final chaotique et termine à la troisième place, derrière le duo Alpecin-Fenix Jasper Philipsen et Tim Merlier. Un très bon résultat sachant qu’il est proche d’être pris par la chute de Caleb Ewan juste devant. S’il évite l’Australien, il n’a pas pu vraiment défendre ses chances dans ce sprint. Cette troisième place reste son meilleur résultat sur une étape du Tour de France.





Les favoris

À une chute près, Primoz Roglic aurait été seul dans ce flop de la troisième étape. Victime d’une chute à 10 kilomètres de l’arrivée, le Slovène n’a jamais réussi à revenir sur un peloton emmené par les coéquipiers de Tim Merlier, et concède près d’une minute trente sur la ligne au terme de cette 3ème étape du Tour de France. Heureusement pour lui, Tadej Pogacar ou Geraint Thomas ont eux aussi perdu du temps. Certes, près d’une minute de moins, mais le tenant du titre et le Gallois ont été mis en difficulté. Thomas surtout, le Gallois ayant lui aussi goûté au bitume ce lundi. Dernier malheureux, Jack Haig, qui a dû abandonner. Bref, ce début de Tour de France est compliqué pour les favoris au maillot jaune. Sachant qu’on peut rajouter Arnaud Démare et Mark Cavendish, qui n’ont pu défendre leurs chances.

Les chutes

Le parcours est-il à incriminer comme l’a dit Marc Madiot, furieux, à la sortie de cette troisième étape, remportée par Tim Merlier ? Toujours est-il que depuis le début de ce Tour, les chutes sont légions dans le peloton. Ce lundi a été particulièrement désastreux de ce point de vue-là. Robert Gesink, tombé en même temps que Thomas, a abandonné. Primoz Roglic, en plus de digérer le temps perdu, devra vérifier qu’il n’y a pas de casse, tout comme Arnaud Démare, tombé quelques kilomètres après le Slovène. Pour finir, Caleb Ewan et Peter Sagan ont chuté dans les derniers mètres, au moment du sprint.

One thought on “Tour de France étape 3 : les tops et les flops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *