Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France – Étape 4 : les Tops et les Flops

Personne, pas même lui, n’aurait pu y croire. À Fougères, Mark Cavendish a levé les bras pour la 31e fois de sa carrière sur les routes du Tour de France. Retour sur les tops et les flops de cette 4e étape bretonne.

Mark Cavendish a retrouvé le chemin de la victoire sur le Tour de France. Inespéré. (Sirotti)


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fleche-verte.png.

Les Tops :

Mark Cavendish

Le 10 juillet 2015, Mark Cavendish remportait à Fougères une victoire aux allures de come-back, deux ans après son dernier succès sur le Tour. Six ans plus tard, c’est à nouveau dans la sous-préfecture d’Ille-et-Vilaine qu’il signe un nouveau retour dans la cour des grands. Après une traversée du désert de trois saisons, son recrutement chez Deceuninck-Quick Step lui a permis de retrouver le chemin de la gagne. Mais qui aurait pensé qu’il pourrait de nouveau s’imposer sur la plus grande épreuve du monde ? L’histoire est aussi belle que l’image de ses coéquipiers en larmes à l’arrivée, heureux d’avoir remis le Cav sur les rails du record de victoires d’Eddy Merckx.

Brent van Moer

L’histoire aurait pu être tout aussi belle pour Brent van Moer. À 23 ans, le jeune Belge a bien failli griller la priorité à tous les sprinteurs. Parti tôt dans l’étape dans une mission-suicide aux côtés de Pierre-Luc Périchon, le coureur de Lotto Soudal s’est débarrassé du Français 13 kilomètres de l’arrivée pour tenter de tenir tête au peloton. Il s’en est fallu d’un rien pour qu’il ne trompe la meute. 200 mètres, exactement. L’équipe du plat pays a parfaitement réagi à l’abandon de son leader Caleb Ewan, et il faudra s’attendre à un joli coup du premier maillot jaune du dernier Dauphiné, qui n’est pas sans rappeler un certain Thomas De Gendt.

Nacer Bouhanni

La gagne se rapproche pour le sprinteur français. 3e la veille, Nacer Bouhanni a encore amélioré la marque ce mardi et échoue à quelques centimètres du victorieux Mark Cavendish. Largement à la hauteur de ses concurrents, le Vosgien n’a jamais été aussi proche de réaliser son rêve. Rendez-vous maintenant à Châteauroux pour l’homme fort d’Arkéa-Samsic.





Les Flops :

Bryan Coquard

On a connu Bryan Coquard dans une meilleure forme sur la Grande Boucle. C’est d’ailleurs la première fois qu’il débute un Tour de France sans avoir gagné auparavant. Et ce manque de confiance transparait aussi bien dans ses déclarations que dans ses résultats. Tombé samedi, le Coq n’y est pas. En tête du peloton avant même la flamme rouge, le sprinteur de B&B Hôtels s’est fait dépasser dans ce final et ne pointe qu’à la 17e place sur la ligne.


Arnaud Démare

Un autre sprinteur tricolore a vécu une fin d’étape difficile. Impliqué dans une chute la veille, Arnaud Démare donnait pourtant l’impression d’avoir récupéré. Il a d’ailleurs été replacé par son train à l’approche du final. Mais le Picard a disparu des avant-postes ensuite. Réticent à frotter vingt-quatre heures après avoir goûté au bitume, il semble même qu’il n’ait pas tenté de batailler puisqu’il se classe seulement 46e à l’arrivée. Le contre-la-montre de mercredi devrait permettre à tous les sprinteurs touchés de se refaire la cerise avant une nouvelle étape plate vers Châteauroux.

One thought on “Tour de France – Étape 4 : les Tops et les Flops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *