Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France – étape 5 : les tops et les flops

Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) a littéralement roulé sur la 5ème étape du Tour de France. Le Slovène, tenant du titre, est plus que jamais favori à sa succession après avoir remporté le chrono de Laval, reléguant Stefan Küng (Groupama-FDJ), son dauphin, à près de vingt secondes. Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) conserve tout de même le Maillot Jaune.

Tadej Pogacar a littéralement marché sur la 5ème étape du Tour de France. Le Slovène, tenant du titre, est plus que jamais favori pour la victoire après avoir remporté le chrono de Laval, reléguant Stefan Küng, son dauphin, à près de vingt secondes. Mathieu Van der Poel conserve tout de même le Maillot Jaune.
On n’a certainement pas fini de voir Tadej Pogacar les bras levés sur ce Tour (Crédit : Sirotti)



L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fleche-verte.png.


Les Tops :

Tadej Pogacar

Il est là et bien là ! Dès les premières étapes, Tadej Pogacar avait montré qu’il était prêt pour défendre son titre sur ce Tour de France. Mais on ne s’attendait certainement pas à ce qu’il mette une telle claque lors de ce chrono mayennais. Longtemps, on a cru que Stefan Küng avait un temps imbattable. Mais le Slovène est passé par là, retranchant de 19 secondes la marque du champion d’Europe de la spécialité, écœuré au moment de laisser son siège de leader provisoire. Tadej Pogacar, en plus de s’offrir une 4ème victoire d’étape sur la Grande Boucle, reprend 44 secondes à Roglic, 1’08’’ à Uran ou encore 1’18’’ à Thomas. Seul « bémol », Mathieu Van der Poel, héroïque, conserve son Maillot Jaune pour 8 secondes. On irait presque jusqu’à dire que le Tour est terminé mais, jurisprudence 2020 oblige, on attendra un peu.


Les Danois

Si le Tour de France se courait encore avec les équipes nationales, on n’imagine pas le résultat s’il y avait un chrono par équipes. Les Danois ont tout simplement été monstrueux collectivement ce mercredi. Ils sont deux dans le top 10 (Vingegaard 3ème, Asgreen 6ème) et même 5 dans le top 20 si on rajoute Mikkel Bjerg, 11ème, Magnus Cort, 12ème et Soren Kragh Andersen qui prend la 17ème place. Très belle performance de la part des vikings à Laval.



Pierre Latour

On retrouve le grand Pierre Latour depuis le début de ce Tour de France ! À l’attaque dans la Fosse-aux-Loups lors de la première étape, le grimpeur de Total Energies est présent depuis le départ de Brest. Et il a confirmé sur ce chrono, lui le double champion de France de la spécialité. 15ème, juste derrière Julian Alaphilippe, Pierre Latour est plus que dans le coup : sixième du classement général (certes à 1’28” de Pogacar), le maillot blanc du Tour 2018 semble revenu à son meilleur niveau après un gros passage à vide. À confirmer dans les Alpes, dès ce weekend.




L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fleche-rouge.png.

Les Flops :

Julian Alaphilippe

On attendait beaucoup plus de « Loulou » ! Parce que Pau en 2019, parce que les deux chronos du dernier Tour de Suisse, parce qu’il y avait moyen de renouer avec le Maillot Jaune. Malheureusement, Julian Alaphilippe n’avait pas les jambes pour prendre la tête du général, encore moins pour jouer la gagne. 14ème, il termine tout de même premier Français, juste devant Pierre Latour, mais à 1’11’’ du vainqueur du jour, Tadej Pogacar, plus que jamais favori de ce Tour de France. Alaphilippe est encore 4ème au général, à 18 secondes du podium (Wout van Aert), mais ses rêves de Jaune à Paris, qu’ils les aient en tête ou non, sont certainement à oublier.

Geraint Thomas

On aurait pu mettre INEOS vu le chrono de Carapaz (près de 2 minutes de retard sur Pogacar) mais Richie Porte a redoré le blason. Ce début de Tour est une corvée pour le Gallois ! Certes, il était dans le coup à Landerneau, mais depuis, Geraint Thomas ne fait que perdre du temps. Pris dans la cassure à Mûr-de-Bretagne, il a, comme tant d’autres, été retardé par les chutes à Pontivy. Et est lui-même tombé, se luxant une clavicule. Mais ce mercredi, il avait une vraie opportunité de reprendre du temps ! Las, dans la lignée de ses difficultés en chrono cette année (aucune victoire et un seul top 3), le rouleur d’INEOS Grenadiers a été surpassé par bon nombre de coureurs. 16èmeà 1’18” de Pogacar, grand vainqueur de cette 5ème étape du Tour de France. Il finit même à 23 secondes de son coéquipier Richie Porte…  


3 thoughts on “Tour de France – étape 5 : les tops et les flops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *