Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France – étape 5 : Pogacar, Alaphilippe, Latour… les réactions

Retrouvez toutes les réactions à l’issue de la 5ème étape du Tour de France, avec la démonstration de Tadej Pogacar. Mathieu van der Poel conserve son maillot pour une poignée de secondes.

Tadej Pogacar a mis une claque à tout le monde. (Sieotti)

Tadej Pogacar (UAE Emirates), vainqueur de l’étape :

« Je n’ai pas fait d’erreur »

« C’était un bon jour. Je n’ai pas fait d’erreur, j’ai vraiment fait un parcours parfait. C’était humide mais c’était pour moi des conditions parfaites parce qu’il ne faisait pas trop chaud. J’avais fait des erreurs sur les derniers chronos, mais là j’ai essayé de bien me comporter. Le but c’était de ne pas perdre de temps. Là, j’en gagne, donc je suis très content. C’est peut-être mieux de ne pas avoir le jaune mais le blanc c’est déjà bien ».



Anthony Perez (Cofidis), 22ème de l’étape :

« Le faire à fond »

«J’aime bien les chronos pour puncheurs, et là ça me convenait bien. J’avais eu l’autorisation pour le faire à fond. Si j’arrive à rentrer dans les 30 premiers c’est une bonne performance sur le Tour de France. Le parcours était un peu difficile au début et assez roulant sur la fin. ».


Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 14e de l’étape :

« Je n’étais pas dans une grosse journée »

« J’ai vite senti que ça allait être compliqué. J’ai essayé de ne pas perdre trop de temps. Je n’étais pas dans une grosse journée. C’est pour l’instant un bilan très satisfaisant sur ce Tour, avec deux victoires d’étape, maillot jaune et maillot vert. Mais j’aurais pu espérer un petit peu mieux sur ce chrono, parce que j’ai bien aimé le parcours. Les encouragements étaient vraiment incroyables. Mais dans ce type d’effort, ce sont les jambes qui parlent. Je veux encore me faire plaisir, il reste encore des choses à faire dans ce Tour de France. J’ai des plans dans ma tête mais, d’abord, on va essayer de comprendre pourquoi je n’étais pas bien ».




Stefan Küng (Groupama-FDJ), 2ème de l’étape

« J’étais venu pour gagner »

« J’étais venu pour gagner, pas pour faire deuxième. Etant un perfectionniste, je ne me contente pas de cette deuxième place, même si je suis tombé sur plus fort aujourd’hui. On est tous un peu sonnés depuis qu’il (Pogacar) est professionnel, avec ce qu’il montre. C’est un coureur complet et très fort ».




Pierre Latour (Total Energies), 15ème de l’étape

« Essayer d’en claquer une »

« Si j’avais pu faire mieux, ç’aurait été encore mieux. Ça fait quand même déjà plaisir de retrouver un bon niveau en chrono. Le parcours était vraiment physique, il n’y avait pas vraiment de repos. Je vais essayer d’aller en claquer une, parce que bon, suivre les autres, c’est un peu emmerdant ! »






Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën), 51ème de l’étape

« Assez nerveux »

« Je pense que j’ai fait un chrono correct. Ce n’est pas trop mal. Le parcours au départ me correspondait bien. Assez nerveux, assez énergique. J’avais les bonnes sensations. C’est terminé maintenant les galères, on va pouvoir se régaler ! »




Mathieu van der Poel (Alpécin-Fenix), 5e de l’étape et maillot jaune :

« Je me suis surpris»

« Je peux remercier l’équipe qui m’a donnée les bonnes informations, je suis vraiment heureux de ma performance. J’ai tout donné pour garder les quelques secondes. Je me suis un peu surpris ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *