Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France : Israël Start-Up Nation avec Froome malgré tout

Il sera attentivement scruté durant le prochain Tour de France : Chris Froome n’emmènera pas Israël Start-Up Nation mais il sera attendu. Le Britannique est l’ombre de lui-même depuis sa chute sur le Dauphiné 2019, il sera pourtant de la partie. Mais il ne sera pas leader de la formation israélienne, qui comptera sur Michael Woods au général. Dan Martin et André Greipel tenteront eux d’accrocher une victoire d’étape.

Il sera attentivement scruté durant le prochain Tour de France : Chris Froome n'emmènera pas Israël Start-Up Nation mais il sera attendu. Le Britannique est l'ombre de lui-même depuis sa chute sur le Dauphiné 2019, il sera pourtant de la partie. Mais il ne sera pas leader de la formation israélienne, qui comptera sur Michael Woods au général. Dan Martin et André Greipel tenteront eux d'accrocher une victoire d'étape.
Que vient faire Chris Froome dans cette galère ? (Crédit : Sirotti)


Maillot jaune :⭐

Maillot vert : ⭐

Maillot à pois : ⭐

Maillot blanc : ⭐

Classement par équipes : ⭐⭐



Le leader : Michael Woods

La formation israélienne a finalement décidé de ne pas confier le leadership à Chris Froome. Et comment leur en vouloir lorsqu’on voit la saison du Britannique. C’est donc Michael Woods qui tiendra entre ses mains les chances de classement général sur ce Tour de France pour Isräel Start-Up Nation. Très bon grimpeur, formidable puncheur mais piètre rouleur, Woods n’a aucune chance de victoire finale et il le sait. Mais il réalise une saison de très bonne facture avec 2 victoires (sur le Tour des Alpes-Maritimes et du Var et le Tour de Romandie) ainsi que des top 10 sur des courses d’une semaine. À voir ce qu’il peut produire sur trois, sachant qu’en cas de grosse fringale, il tentera d’aller chercher un bouquet.


L’objectif : Top 10 et victoires d’étape

On le met au pluriel parce qu’avec Dan Martin et Michael Woods, Israël Start-Up Nation possède deux formidables routiers, capables de lever les bras sur ce Tour de France. Dans un monde idéal, Chris Froome aurait joué le général et aurait visé une 5ème Grande Boucle. Il faudra manifestement revoir les plans et Martin/Woods sont des alternatives crédibles pour lever les bras. Le Canadien aura l’occasion de jouer sa carte au général dans un premier temps et il peut rêver d’un top 10. L’Irlandais vient de compléter sa collection de victoires en GT sur le dernier Giro et arrive en confiance. Quitte à faire confiance aux vieux pour les succès d’étapes, on pourra aussi admirer le combat d’André Greipel avec Mark Cavendish.


Le coureur à suivre : Chris Froome

On devrait être obligé de le mettre dans leader de part son statut, son palmarès (7 Grand Tour tout de même) et son salaire (près de 5M par an rappelons-le). Mais Chris Froome n’a plus rien de l’homme qui dévorait ses adversaires un à un au milieu des années 2010. Certes, il était bien entouré chez Sky/Ineos, mais le “Kenyan blanc” était implacable. Et puis arriva cette chute pendant le Dauphiné 2019… Depuis ? Un Chris Froome qui fait de la peine à tout le monde, ses fans comme ses détracteurs. Avec une 22ème place comme meilleur résultat cette année (sur une étape!), on ne sait pas ce que Froome vient faire dans cette galère.


La décla :

« Je suis très excité à l’idée de représenter l’équipe en tant que leader sur le Tour de France. J’ai déjà eu cette chance sur un Grand Tour, mais pas le Tour de France. J’en suis honoré, surtout quand je vois la qualité de l’effectif. Vu la manière dont je roule, je suis prêt pour ce challenge qu’est le Tour de France ».

Michael Woods, leader d’Israël Start-up Nation.


L’avis du consultant :



La sélection :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *