Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France – Rétro : Quand Moscon a frappé Gesbert

La dernière fois que le peloton du Tour de France arrivait à Carcassonne c’était il y a 3 ans. Si Magnus Cort Nielsen remporte l’étape, l’évènement majeur s’est déroulé pendant la course lorsque Gianni Moscon est exclu pour avoir frappé Elie Gesbert. Le récit.

14-07-2018 Tour De France; Tappa 08 Dreux – Amiens; 2018, Team Sky; Moscon, Gianni; Dreux;

Il n’a fallu que 800 mètres de course au départ de Millau, ce 22 juillet 2018, pour que Gianni Mocon pète un câble. Inexplicablement, le sulfureux italien assène un coup de poing à Elie Gesbert, situe juste derrière lui. Le coureur de Fortuneo-Samsic est surpris au moment du geste comme il le racontait à Ouest-France : « Je n’ai pas compris, j’ai reçu un coup. Il ne s’est rien passé avant. J’ai été le premier surpris de son comportement. Je suis resté à ma place, je n’ai rien fait de travers. Je n’ai rien à me reprocher et avec Moscon il n’y a pas d’antécédents, je ne parle même pas italien… »

Après visionnage des vidéos par les commissaires, le champion d’Italie du contre-la-montre est exclu du Tour de France pour « agression particulièrement grave ». Une sanction logique, mais Moscon paye aussi son passé déjà problématique qui ne joue pas en sa faveur, avant même cette histoire avec Gesbert. Il avait, un an plus tôt, proféré des menaces racistes à l’encontre de Kévin Reza. Puis, quelques mois plus tard, il balance Sébastian Recheinbach aux Trois Vallées Varésines. Le Suisse avait même porté plainte contre lui.


Moscon s’excuse…

Elie Gesbert sur le Tour de France 2018. (Sirotti)

Pour vite enrayer cette nouvelle polémique, le coureur de la Sky adresse un message via le compte twitter de l’équipe : « Je suis désolé pour l’incident d’aujourd’hui et je regrette totalement mon acte. Je veux personnellement m’excuser auprès de Elie Gesbert. Ce qui s’est passé n’est pas bien et n’est pas un bon exemple. Je m’excuse également auprès de mes coéquipiers, de tous ceux impliqués au sein de la Team Sky et du Tour de France. J’accepte la décision des organisateurs. »

Des excuses rapides, car la formation britannique veut vite éteindre le feu. Dans un communiqué, elle déclare même vouloir prendre des sanctions en interne : « Gianni (Moscon) est vraiment déçu de son comportement et sait qu’il s’est laissé aller. Il tire l’équipe et la course vers le bas. Nous aborderons cet incident avec Gianni une fois le Tour terminé et déciderons si d’autres mesures doivent être prises. La Team Sky adresse de sincères excuses à Elie Gesbert et à l’équipe Fortunéo-Samsic pour cet incident inacceptable ». Mais rien n’arrive. Alors l’UCI prend les devants et suspend cinq semaines de toutes compétitions le transalpin.


… Puis se rétracte

Très peu de remords pour Gianni Moscon. (Sirotti)

On pensait l’histoire Moscon/Gesbert terminée. Mais l’Italien est une tête brûlée. À son retour, il rétropédale quand on li rappelle ce souvenir : « Je ne pense pas souvent à ce qui s’est passé sur le Tour, parce que je n’ai rien fait du tout. Si j’avais vraiment essayé de frapper Gesbert, pourquoi ne s’écarte-t-il pas ? C’est un coup fantôme. L’équipe Sky attire l’animosité et compte tenu de ce qui s’est passé avant, je suis considéré comme la brebis galeuse, le coureur le plus facile à atteindre. L’équipe a toujours été de mon côté. Je n’ai même pas reçu d’amende. »

L’Italien n’assume pas, et va même ternir son image quelques mois plus tard. En mars 2020, à Kuurne-Bruxelles-Kuurne, il récidive et jette cette fois-ci son vélo sur Jens Debusschere après une chute. Pas la meilleure façon de redorer son blason. Si depuis Gianni Moscon s’est un peu calmé, il n’en reste pas moins, l’un des coureurs les plus détesté et détestable du peloton.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *