Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France : Team DSM dans le doute

Pas vraiment à la fête depuis le début de saison, le Team DSM n’aborde pas le Tour de France de la meilleure des manières. Mais l’équipe allemande peut compter sur plusieurs individualités pour rafler des bouquets durant les trois semaines. Emmenés par Tiesj Benoot et Soren Kragh Andersen, les Noirs et Bleus seront dangereux.

Pas vraiment à la fête depuis le début de saison, le Team DSM n'aborde pas le Tour de France de la meilleure des manières. Mais l'équipe allemande peut compter sur plusieurs individualités pour rafler des bouquets durant les trois semaines. Emmenés par Tiesj Benoot et Soren Kragh Andersen, les Noirs et Bleus seront dangereux.
Pas de contre-la-montre par équipes cette année sur le Tour de France pour le Team DSM, peut-être pas une mauvaise chose (Crédit : Sirotti)



Maillot jaune :⭐

Maillot vert : ⭐⭐

Maillot à pois : ⭐⭐

Maillot blanc : ⭐

Classement par équipes : ⭐⭐



Le leader : Tiesj Benoot

2ème de Paris-Nice en 2020, 5ème en 2021, 15ème du dernier Tour de Suisse. Tiesj Benoot est un très bon coureur sur une semaine. Est-il capable de tenir sur trois ? 20ème de son premier Tour de France (2017), le leader de la DSM aura à cœur de répondre à cette question. Évidemment, le Belge ne jouera pas un top 5 voire même un top 10, mais il devrait tenter de s’accrocher au maximum avec les meilleurs. Et on n’est pas à l’abri de le voir attaquer et de viser une victoire d’étape. À l’aise sur tous types de terrain (vainqueur des Strade Bianche, 7ème de LBL, 5ème du Tour des Flandres, 2ème de la Bretagne Classic,…), Benoot aura un parcours pour s’amuser sur cette Grande Boucle.


L’objectif : victoires d’étapes

On l’a vu plus haut, difficile de savoir jusqu’où Tiesj Benoot peut tenir une bonne place au général. Le Belge visera sûrement des succès d’étapes et il ne sera pas le seul dans son équipe. Cees Bol, Soren Kragh Andersen ou Casper Pedersen sont autant de cartes pour gagner sur ce Tour de France du côté de DSM. Et il serait temps d’enchaîner pour la formation allemande.


Le coureur à suivre : Cees Bol

Il est le seul à avoir levé les bras cette année ! C’était lors de la 2ème étape de Paris-Nice, une éternité. Depuis, très peu de bonnes choses pour l’équipe allemande, qui manque de chance et paye certains départs (Marc Hirschi, Wilco Kelderman, Michael Matthews). Mais Cees Bol est un très bon sprinteur et, bien entouré, peut jouer dans la cour des grands. Passé tout proche d’une victoire de prestige l’an passé sur les routes du Tour (3ème à Nice, 2ème à Privas), le Néerlandais aura à cœur de progresser et de se mêler, pourquoi pas, à la lutte pour le maillot vert.


La décla :

« Après une campagne 2020 réussie (3 victoires d’étapes) nous allons encore viser les victoires chaque jour. Nous avons un bon collectif pour jouer la gagne sur les sprints, et sur les étapes intermédiaires ou de montagne, nous allons nous montrer agressifs et opportunistes. Le départ va être intéressant et nous sommes excités d’être au départ. Nous allons choisir nos jours attentivement pour attaquer, et montrer le maillot DSM de la meilleure des manières. »

Luke Roberts, directeur sportif du Team DSM


L’avis du consultant :



La sélection :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *