Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France : Total Energies remonte la pente ?

Après un Tour de France 2020 à oublier, comme l’a stipulé Jean-René Bernaudeau, la Total Energies a l’intention de se refaire une santé. Avec un mercato XXL réalisé justement en vue de ce Tour de France, l’équipe vendéenne veut redorer son blason et perpétuer l’héritage Europcar en allant chercher des victoires d’étape.

Quels seront les objectifs de Total Direct Energie sur ce Tour de France 2021 ? (Sirotti)

Maillot jaune : ⭐

Maillot vert : ⭐

Maillot à pois : ⭐⭐⭐

Maillot blanc : ⭐

Classement par équipe : ⭐


Le leader : Pierre Latour

Depuis la fin de carrière de Thomas Voeckler, Total Energies a du mal à trouver l’homme providentiel. Pourtant, avec l’arrivée récente de Pierre Latour au sein de l’équipe, l’espoir est permis. Après une fin de cycle compliquée chez AG2R, l’Isérois retrouve peu à peu de sa superbe. Ses performances en cette première moitié de saison sont honorables : 11ème du Tour de Suisse, 16ème de Paris-Nice, 3ème du Tour des Asturies avec une victoire d’étape… La régularité et la confiance reviennent chez Pierre Latour. Total Energies pourra aussi compter sur son expérience dans les Grands Tours. Vainqueur d’étape sur la Vuelta, puis maillot blanc sur le Tour de France en 2018. La recrue connait les longues courses, et a occupé les premiers rôles en accompagnant Romain Bardet sur les Tours de France 2017 et 2018. Un Top 15 sur cette 108ème édition de la Grande Boucle n’est pas à écarter.


L’objectif : des victoires d’étape

« On va cibler 4-5 étapes, où le collectif devra apporter le plus de chance possible au meilleur coureur de l’équipe pour conclure. Si on a une victoire d’étape sur le Tour de France 2021, alors on pourra dire qu’on a réussi notre Tour », explique Jean-René Bernaudeau. Avec ces mots, l’objectif est on ne peut plus clair. On cherche un héritier à Lilian Calmejane pour une victoire d’étape chez Total Energies. Avec une équipe assez complète et capable de briller sur tous les terrains, les Vendéens ont de grandes chances d’arriver à leur objectif. Turgis en échappée, Boasson Hagen au sprint, De La Parte et Rodriguez en montagne… À eux de montrer qu’ils sont capables d’aller lever les bras.


Le coureur à suivre : Cristian Rodriguez

S’il y a un coureur dans le peloton mondial qui a gagné sa place sur le Tour grâce aux courses de fin de printemps, c’est bien Cristian Rodriguez. Après le classement général sur le Tour du Rwanda, l’Espagnol enchaine les prestations de qualité. 5ème du Mont Ventoux Dénivelé Challenge, 4ème de la Route d’Occitanie… La montée en puissance semble fulgurante. L’ancien coureur de la Caja Rural pourrait très bien se voir lever les bras sur ce Tour de France, surtout si le peloton laisse de nombreuses chances aux échappés d’aller au bout, comme ce fut le cas sur le Giro 2021. Justement de part ses qualités, Rodriguez pourrait avoir des envies de maillot à pois. 10 ans après, l’Espagne ne chercherait-elle pas un héritier à Samuel Sanchez ?


L’avis du consultant :


La sélection :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *