Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de France : UAE se donne les moyens de ses ambitions

UAE grandit et ses ambitions avec. Tenante du titre grâce à son prodige slovène, la formation émiratie a bâti une solide équipe pour l’entourer et contrôler la course, ce qui constitue une nouveauté pour elle. UAE part en mission et compte bien conquérir un second Tour collectivement.

Tadej Pogacar sera à la tête d’une véritable armée sur cette Grande Boucle. (Sirotti)

Maillot jaune : ⭐⭐⭐⭐⭐

Maillot vert : ⭐

Maillot à pois : ⭐⭐⭐

Maillot blanc : ⭐⭐⭐⭐⭐

Classement par équipes : ⭐⭐⭐


Le leader : Tadej Pogacar

Cela ne fait aucun doute : Tadej Pogacar est l’unique leader de l’UAE Team Emirates. Un statut reconnu et assumé par tout le monde ; il faut dire que le jeune grimpeur a donné de sacrées garanties en remportant l’an dernier son premier Tour de France sans bénéficier d’un grand soutien de ses équipiers. Cette fois, la donne change : d’outsider, le Slovène est passé au rang de favori. De fait, il n’aura droit à aucune marge de manœuvre et sera marqué par ses concurrents. Cela, la 4e formation du classement UCI l’a bien compris et c’est la raison pour laquelle elle a adapté son approche collective.


L’objectif : une victoire conquise collectivement

Pour atteindre cet unique but, UAE est prête à contrôler la course, comme en témoigne la présence de grimpeurs de haute facture dans la sélection. Ces derniers mois, Davide Formolo et Rafal Majka ont toujours mis de côté leurs ambitions personnelles pour se reconvertir dans ce rôle d’équipier de luxe. Brandon McNulty a bien eu carte blanche au Tour du Pays Basque, mais on se souvient du fiasco par lequel cette petite folie s’était soldée. Sur ce Tour, hors de question de voir Tadej Pogacar se muer en lieutenant comme il l’avait fait le jour de cette déroute. Le Slovène peut compter sur des hommes pour l’épauler sur tous les terrains, des machines à rouler scandinaves aux grimpeurs précédemment cités, auxquels il faut ajouter un Rui Costa qui débute son dixième Tour.


Le coureur à suivre : Marc Hirschi

Celui qui a fait parler de lui pour son transfert tardif chez UAE, où l’attendait un juteux salaire, a-t-il vraiment mis ses ambitions de côté ? Véritable révélation de la Grande Boucle 2020, le Suisse est loin d’être au niveau attendu cette saison. Mais nul ne sait si cela le poussera à rester sagement aux côtés de son leader, alors qu’il avait souvent pris la poudre d’escampette en septembre dernier. Marc Hirschi serait bien inspiré de profiter des étapes bretonnes pour scorer, car il se pourrait bien qu’il soit bridé ensuite au profit de la lutte pour le maillot jaune.


La décla :

« C’est un privilège de revenir sur le Tour dans la position du tenant du titre ».

Tadej Pogacar, leader d’UAE Team Emirates.


L’avis du consultant :


La sélection :

One thought on “Tour de France : UAE se donne les moyens de ses ambitions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *