Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Romandie – Étape 1 : les tops et les flops

Peter Sagan s’impose au terme d’un sprint dans les rues de Martigny. Au général, rien ne change, Rohan Dennis est toujours leader. Maintenant, place au tops et aux flops de cette première étape du Tour de Romandie.

Comme il y a 11 ans, Sagan domine ses adversaires sur le Tour de Romandie. (Sirotti)

Les tops

Peter Sagan

11 ans que le Slovaque n’était pas revenu sur le Tour de Romandie. Pari payant pour l’ex-champion du monde ! Au terme d’une étape vallonnée, Sagan s’impose dans les rues de Martigny. Après une journée passée à contrôler l’échappée, la Bora Hansgrohe a magnifiquement géré un final sous la pluie. En réussissant à creuser l’écart avec un second groupe, l’écurie allemande fait tout pour placer son leader dans les meilleures conditions. Un travail réussi, puisque Sagan est situé vers la cinquième position au moment du sprint. Couvert du vent, il remonte un à un ses adversaires, et passe la ligne en première position.

Rémi Cavagna

Il n’a pas gagné, il n’a pas forcément fini à une bonne place, mais il aura eu le mérite de vouloir bousculer le final de l’étape. En effet, alors que la route droite vers Martigny semble assez morne, le Français décide à deux reprises de placer une attaque. Le premier coup seul, puis accompagné de garçons comme Reichenbach sur sa seconde tentative. Ses coups de pédales ne mènent à rien, mais ils auront eu le mérite de faire rouler la Bahrain Victorious et la Bora Hansgrohe qui, faisant d’une pierre deux coups, ont creusé l’écart sur le second groupe. Merci Rémi pour avoir fait bouger les choses dans ce final.

Joel Suter

9 côtes répertoriées au GP de la montagne, et 7 passages en tête pour le jeune Joel Suter. Appartenant à la Bingoal Pauwels Sauces WB, le coureur est sélectionné par l’équipe Swiss Racing pour venir disputer cette course. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le coureur a fait honneur de sa présence, en mouillant comme il faut le cuissard. Une prestation très encourageante pour le natif de Frutigen, qui n’a pas volé sa place dans cette rubrique tops de la première étape du Tour de Romandie.

Les flops

Sonny Colbrelli

Toute la journée, la Bahrain Victorious a participé à la poursuite des échappés. Au final, cela n’a servi à rien. En effet, Sonny Colbrelli était sûrement le meilleur sprinteur de ce premier groupe. L’Italien dispose d’une meilleure pointe de vitesse qu’un Gilbert, qu’un Bevin, ou qu’un Sagan vieillissant. Colbrelli est sur de sa force, puisqu’il se place en deuxième position, derrière son coéquipier, au moment de lancer le sprint. Mais finalement, l’Italien se fait largement déborder par Peter Sagan. Certes, il y avait un gros vent de face, et c’est sûrement ce qui l’a ralenti. Mais Colbrelli avait plusieurs kilomètres avant l’arrivée pour s’en rendre compte.

Stefan Bissegger

Il n’avait qu’une seule chose à faire aujourd’hui, c’était rester à l’abri et coller les roues. Et il a échoué. Auteur d’un magnifique début de saison, le Suisse s’est malheureusement fait piéger sur ses terres. Après la dernière ascension, il n’est pas bien placé dans le peloton et se retrouve, comme de nombreux coureurs, piégé dans un second groupe. Ce second groupe ne parviendra jamais à renouer avec le premier. Cinquième ce matin, Stefan Bisseger est distancé au général ce soir, en finissant 82ème de l’étape du jour.

Elia Viviani

De retour à un bon niveau cette saison, sa victoire sur Cholet – Pays de la Loire en mars dernier l’attestant, l’Italien était attendu au rendez-vous ce mercredi sur la seule étape pouvant lui convenir cette semaine en Romandie. Mais dans les dernières montées du jour, il a craqué. Puis dans la partie plate avant le final, il n’a jamais pu recoller sur la Bora et la Bahrain. Pas de sprint donc, et une 103e place à 3’34” de Sagan. Un triste bilan pour le sprinteur de la Cofidis…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *