Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Suisse – Étape 4 : Bissegger, bourreau de Thomas

Victoire helvète en Suisse ! Sur ses terres, Stefan Bissegger a remporté la 4e étape du Tour de Suisse. En devançant un Français, Benjamin Thomas. Après y avoir longtemps cru, il ne prend finalement pas le maillot jaune. Mathieu van der Poel reste leader.

Pour avoir une nouvelle victoire française en Suisse, il faut attendre encore (Sirotti).

La course :

Le peloton avait choisi de faire relâche dans cette 4e étape. Une aubaine pour les échappés, enfin récompensés, et surtout pour Stefan Bissegger. Sur ses terres, le bourreau de Rémi Cavagna sur Paris-Nice, et 2ème du chrono inaugural, s’impose au sprint.

Quatre hommes ont pris la poudre d’escampette : Benjamin Thomas (Groupama – FDJ), Joey Rosskopf (Rally Cycling), Joel Suter (Suisse) et Stefan Bissegger (EF Education Nippo). Et dans cette 4e étape, le bon de sortie est très large. Les fugitifs prennent rapidement 6 minutes d’avance, face à un peloton qui roule très tranquillement.

On comprend vite qu’ils se disputeront la victoire d’étape, et que Bissegger peut s’emparer du maillot jaune, les Alpecin-Fenix se désintéressant totalement de l’étape. Le nom du vainqueur à Gstaad semble donc être le seul suspense de cette fin d’étape.

Le forcing de Bissegger

Face à des coureurs rapides au sprint, Thomas tente de s’envoler dans la seule ascension du jour, le Saanenmöser Pass. Suter lâche, mais Rosskopf et Bissegger restent collés à sa roue. Bissegger, lui, choisit la descente pour attaquer, sans plus de réussite. Le Suisse fait le forcing dans le final, multipliant les accélérations. En vain.

La victoire se joue donc au sprint. Et à ce petit jeu, c’est Bissegger le plus fort, devant Thomas et Rosskopf. Mais finalement, le Suisse ne se parera pas de jaune. Le peloton ayant accéléré dans le final, van der Poel conserve la place de leader du général.


La décla :

« J’ai dû faire les efforts pour reprendre Stefan avant le sprint. Et puis au sprint j’ai essayé de le remonter mais il était plus fort que moi. Ça s’est joué à pas grand-chose, sur la fraîcheur. Je vais me contenter de la 2e place ».

Benjamin Thomas (Groupama-FDJ), au micro de la chaîne L’Équipe.


Le chiffre :

2

Ce n’est que la deuxième victoire professionnelle de Stefan Bissegger (22 ans) chez les pros. La première, c’était sur Paris-Nice, en mars. Devant un Français, déjà : Rémi Cavagna.


Les classements :

2 thoughts on “Tour de Suisse – Étape 4 : Bissegger, bourreau de Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *