Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Suisse – Étape 5 : Carapaz en patron

Journée idéale pour Richard Carapaz sur le Tour de Suisse. L’Equatorien, vainqueur à Leukerbad juste devant Jakob Fuglsang, prend les rênes du classement général. Il a lâché ses rivaux pour la victoire, dont Julian Alaphilippe, dans la montée finale et termine avec 39 secondes d’avance sur eux. Le Français a en plus écopé de 20 secondes de pénalité pour s’être ravitaillé au mauvais endroit.

Carapaz a joué avec Fuglsang dans le sprint final (Sirotti).


La course : Carapaz trop fort pour Fuglsang

Quand il s’est dressé sur les pédales, personne n’a été capable de suivre. Dans la montée finale de cette 5e étape du Tour de Suisse, Richard Carapaz éparpille ses adversaires dans la course au général. L’Equatorien, longtemps emmené par Eddie Dunbar, prend les choses en main pour revenir sur Jakob Fuglsang. Il ne faut d’ailleurs que quelques centaines de mètres pour revenir sur le Danois.

Ce dernier était en tête depuis quelques kilomètres après avoir lâché Esteban Chaves dans la montée vers Leukerbad. Le Colombien, pourtant premier au sommet de l’Erschmatt, s’est fait peur dans la descente suivante. Dans un virage, une cassure sur la route lui a fait perdre le contrôle de son vélo. Plus de peur que de mal pour le grimpeur du Team BikeExchange, « sauvé » par une allée privée.

Mais le Colombien avait trop donné pour pouvoir peser sur le final. En revanche, Carapaz, bien frais, se balade dans les 5 derniers kilomètres. Fuglsang parvient à le suivre, certes, mais l’Equatorien est beaucoup trop fort. Le sprint final est une formalité pour lui. Fuglsang dégaine le premier mais sans s’affoler, le grimpeur INEOS Grenadiers reste dans la roue pour sauter le Danois à quelques mètres de la ligne.

Journée parfaite pour Richard Carapaz : victoire et maillot de leader de ce Tour de Suisse. Le groupe Julian Alaphilippe termine près de 40 seconde après : le Français manque de prendre les commandes au général. Surtout, il a pris un ravitaillement dans les 20 derniers kilomètres et a écopé d’une pénalité de 20 secondes. Dure journée pour le champion du monde.


La décla :

« Pas de regret. Une étape difficile. Je suis content, j’ai tenté le coup. Après dans le final j’étais esseulé, mais ça n’aurait pas changé grand-chose, c’était le plus fort qui était devant. Même si on s’est un peu regardé. Je n’avais plus d’eau, le directeur sportif a dit que je pouvais prendre un bidon. Si ça les amuse de me mettre une pénalité, ce n’est pas grave… ».

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), au micro de La Chaîne l’Equipe.


Le chiffre :

10

C’est bien les chiffres ronds ! Richard Carapaz a signé, sur ce Tour de Suisse, sa 10ème victoire en carrière, la première en 2021. Vainqueur une seule fois l’an dernier, l’Equatorien a encore plusieurs mois pour faire mieux. Et pourquoi pas d’ici la fin de la semaine en Suisse ?


Les classements :

3 thoughts on “Tour de Suisse – Étape 5 : Carapaz en patron

  1. Encore une affaire de bidon , ou bidon comme celle du TDF 2021.
    Julian sois gentil, ne nous prends pas pour des lapins de 3 semaines !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *