Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Suisse – Étape 8 : Mäder prince d’Andermatt, Carapaz roi de Suisse

Richard Carapaz est le vainqueur du Tour de Suisse au terme d’une dernière étape plutôt décevante remportée par Gino Mäder. Le Suisse a triomphé de Michael Woods dans le final : le Canadien a très mal joué en lançant le sprint de beaucoup trop loin. Rigoberto Uran n’a lui pas beaucoup tenté de renverser la table au général. Pour rappel, Julian Alaphilippe n’a pas pris le départ de la dernière étape.

Richard Carapaz est le vainqueur du Tour de Suisse au terme d'une dernière étape plutôt décevante remportée par Gino Mäder. Le Suisse a triomphé de Michael Woods dans le final : le Canadien a très mal joué en lançant le sprint de beaucoup trop loin. Rigoberto Uran n'a lui pas beaucoup tenté de renverser la table au général.
Gino Mäder, déjà vainqueur sur le Giro, l’emporte sur le Tour de Suisse (Crédit : Eurosport)


La course : Une (fausse) bataille finale

Pourquoi Neilson Powless est-il parti devant le peloton dans la montée du Gothardpass ? On aimerait avoir la réponse car chez MonPeloton, nous ne l’avons pas. Lorsque l’Américain accélère, on suppose qu’il va servir d’appui à Uran, en plus de faire sauter Rohan Dennis, coéquipier de Richard Carapaz. Mais non ! Quand son leader prend les choses en main, l’Américain est seulement 40 mètres devant et ne prend pas de relais : et regarde passer le train…

De toute façon, fidèle à sa réputation d’attaquant, Rigoberto Uran met Carapaz sous pression à peine deux fois. Deux petites accélérations sans lendemain. Pas de quoi de stresser l’Equatorien, indéniablement le meilleur grimpeur en terres helvètes. Pas de quoi non plus espérer renverser la table lors de cette ultime journée. Tout juste le grimpeur EF Education Nippo a-t-il fait sauter Maximilian Schachmann, incapable de suivre quand le rythme s’est un peu élevé.

Le mauvais sprint de Woods

Le maillot jaune ne s’affole pas et ne cherche pas à l’emporter à Andermatt. C’est pourquoi Michael Woods puis Gino Mäder prennent le large dans le final de la montée du Gothard. Le Canadien compte même jusqu’à 30 secondes d’avance avant de voir le Suisse revenir dans la descente. Si derrière le groupe Carapaz (réduit à la portion congrue) est proche, personne ne veut faire la poursuite. Résultat, le duo s’affronte au sprint pour un incroyable raté du plus âgé. Woods fait son effort à 400m de la ligne et offre un boulevard à Mäder qui le dépose sur la fin : première victoire sur le Tour de Suisse pour le coureur de la Bahrain Victorious.

Arrivé quelques secondes après, Richard Carapaz assure la victoire finale, sa première victoire sur une course par étapes avec INEOS Grenadiers. Seul changement de marque : avec l’abandon de Julian Alaphilippe et le craquage de Maximilian Schachmann, Jakob Fuglsang prend place sur le podium aux côtés de Carapaz et d’Uran.


La décla :

« Je suis venu avec l’ambition de bien faire à la maison. C’est juste incroyable de gagner ici, je ne réalise pas ! Dans le final, je ne me suis pas posé de questions vis-à-vis du groupe derrière, j’espérais juste avoir du jus pour faire le sprint. Gagner sur le Giro et ici c’est différent. En Italie, j’étais dans l’échappée, aujourd’hui, c’est un cap supplémentaire ».

Gino Mäder (Bahrain Victorious), au micro de l’organisation


Le chiffre

37,5

C’est le pourcentage de victoire suisse à domicile. Stefan Küng (1ère étape), Stefan Bissegger (4ème étape) et Gino Mäder (8ème étape) ont levé les bras sur ce Tour de Suisse. Les Helvètes ont donc pesé pour un tiers des succès d’étapes lors de cette semaine. Et si la France s’en inspirait pendant le Tour ?


Les classements

2 thoughts on “Tour de Suisse – Étape 8 : Mäder prince d’Andermatt, Carapaz roi de Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *