Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Turquie – étape 5 : Diaz s’offre l’étape reine

Après quatre étapes réservées aux sprinteurs, place à la montagne sur ce Tour de Turquie. José Manuel Diaz (Delko) s’est adjugé l’étape reine au sommet d’Elmali. Il est le nouveau leader du général. Le premier Français, Quentin Pacher, est neuvième de l’étape.

José Manuel Diaz offre sa première victoire de la saison à l'équipe Delko sur le Tour de Turquie
José Manuel Diaz offre sa première victoire de la saison à l’équipe Delko sur le Tour de Turquie


La course :


Changement de décor radical sur ce Tour de Turquie. Après quatre journées destinées aux sprinteurs, cette cinquième étape est tracée pour les grimpeurs. C’est d’ailleurs l’étape reine de l’épreuve. Au programme, trois ascensions répertoriées, dont la montée finale vers Elmali (appelée aussi le Göğübeli, 12,1 km à 6,3% de moyenne) avec un final pentu : 3 kilomètres à plus de 8 %. Son dernier kilomètre présente même des rampes oscillant entre 12% et 15%.

Le profil de cette cinquième étape du Tour de Turquie 2021. (ProCyclingStats)

Sensation de la semaine avec ses trois victoires d’affilée au sprint, Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step), leader du général, sait qu’il va perdre son maillot.


La course met du temps à se décanter, de nombreux coureurs souhaitant prendre la bonne échappée. Sept coureurs se dégagent : Matthias Brandle (Israël Start-Up Nation), Ziga Jerman (Androni Giocattoli-Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani CSF-Faizanè), Joel Suter (Bingoal-Wallonie Bruxelles), Nils Snischek (A Bloc cycling), Vitaliy Buts (Shenzhen Xidesheng) et Cormac McGeough (Wildlife Generation Pro Cycling).

Delko, premier succès de la saison

À 25 km de l’arrivée, les échappés comptent encore 3’30 d’avance. Mais le peloton réduit progressivement l’écart à l’approche de la dernière ascension, sous l’impulsion, notamment, des Delko et des B&B Hôtels de Pierre Rolland et Quentin Pacher. Plus que 2′ à 14 km du but. 1’47 au pied de la montée vers Elmali.

Cette étape reine se résume d’ailleurs à une course de côte : il faut attendre l’ascension finale pour voir du spectacle.

Le profil de l’ascension finale de cette cinquième étape. (Source : procyclingstats)


Les B&B Hôtels imposent un gros tempo dès le pied. Cavendish craque à 9 km du sommet. Dans le même temps, Joel Suter (BGW) s’isole en tête. Dans le peloton, Euskaltel-Euskadi lance les hostilités à 7 km du sommet, avec Ibai Azurmendi. Qui ne crée pas d’écart significatif, et plafonne.

À 5 km du sommet, la violente accélération de Rodrigo Contreras (Astana Premier Tech) provoque un gros écrémage. Pierre Rolland n’est plus là. Ils ne sont plus qu’une vingtaine à la poursuite de Suter, repris à 3 km de l’arrivée. Alors qu’on approche des pentes les plus sévères.

Jhohan Garcia (Caja Rural) place une grosse accélération à 2 km de l’arrivée. Contré presque aussitôt par Antohn Charmig (Uno-X Pro Cycling Team). Seul Kudus (Astana) peut s’accrocher, l’espace de quelques mètres. À la flamme rouge, le jeune Danois (23 ans) compte une quinzaine de secondes d’avance, avant ce dernier kilomètre terrible. Derrière, quatre coureurs, dont Kudus et Sepulveda, font le forcing pour rentrer.

Scharmig est repris à 300 mètres du but, et explose. Vine (Alpecin-Fenix) lance le sprint, mais c’est l’Espagnol José Manuel Diaz (Delko) qui s’impose au sommet d’Elmali, juge de paix de cette 4e étape du Tour de Turquie. Vine est deuxième, Sepulveda troisième. Le premier Français, Quentin Pacher, est neuvième.


Le chiffre :

1

C’est la première victoire de la saison pour la formation française Delko. Son dernier succès remontait au 12 octobre 2020 : Simon Carr s’était imposé sur la Prueba Villafranca-Ordiziako Klasika.

Les classements :

One thought on “Tour de Turquie – étape 5 : Diaz s’offre l’étape reine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *