Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Turquie – étape 8 : Cavendish quadruple, Diaz exulte

Quatrième victoire pour Mark Cavendish qui termine bien ce Tour de Turquie. José Manuel Diaz (Delko) conserve sa petite seconde d’avance sur Jay Vine (Alpecin-Fenix) et s’impose au classement général.

Et de 4 pour Mark Cavendish sur le Tour de Turquie !


La course : Delko et Diaz ont dû batailler

Source : Procyclingstats


Avec un final vallonné, le suspense était encore total au départ de la dernière étape du Tour de Turquie. Le leader José Manuel Diaz (Delko) n’avait qu’une seconde d’avance sur Jay Vine (Alpecin-Fenix) avant de partir de Bodrum pour rejoindre Kusadadi. Une dernière journée que ne verront pas les coureurs de la B&B Hôtels. Un cas positif a été détecté au sein de l’équipe tricolore qui a dû quitter la course prématurément.


La course lancée, de nombreux coureurs tentent de sortir du peloton notamment les coureurs de Delko. Mauro Finetto, Matthis Le Turnier ou encore Delio Fernandez ont tous tenté leur chance, en vain. Finalement il faut attendre les 100 derniers kilomètres pour voir un petit groupe sortir avec notamment Stijn Steels (Deceuncink-Quick Step), Davide Ciomolai (Israël SUN) ou encore Delio Fernandez. L’Espagnol, 7ème du général à 33 secondes de son coéquipier, est un temps leader virtuel.

Mais se dresse bientôt la principale difficulté du jour. Une côte de 1,6 kilomètres à 8,2% de moyenne et située à 20 kilomètres de l’arrivée. Avant d’arriver au pied, le peloton est regroupé après avoir repris les fugitifs.

Garcia fait trembler Delko


Dans la montée, Danilo Celano se montre le plus offensif et passe en tête, mais il emmene avec lui deux autres coureurs : Javier Romo (Astana) et surtout Jhojan Garcia (Caja Rural). Ce dernier est 4ème du général à seulement 25 secondes de Diaz. Le Colombien qui a certainement voulu brouiller les pistes en portant deux numéros de dossard différents (voir tweet en dessous).


Cela ne va pas perturber les trois qui vont bien collaborer, mais vont finalement se faire reprendre à moins de 2 kilomètres de l’arrivée sous l’impulsion de Delko et d’Israël Sun. Le train pour André Greipel est lancé, mais lorsque l’Allemand lance son sprint, il est vite dépassé par un duo : Mark Cavendish et Jasper Philipsen. C’est le Britannique qui, d’un rien, s’impose devant le Belge. La quatrième victoire du sprinteur de la Deceuninck sur la course, la quatrième deuxième place pour le coureur d’Alpecin Fenix. Kristoffer Halvorsen (Uno-X) termine 3ème.

José Manuel Diaz peut souffler, il s’offre un succès de prestige, une seconde devant Jay Vine. L’Australien, qui a chuté dans les derniers hectomètres de l’épreuve, n’a pu inquiéter l’Espagnol de la Delko. L’Argentin Eduardo Sepulveda complète le podium du général.

La décla

« Je me suis fait un peu peur dans ce sprint. J’ai dû passer par un trou de souris pour me faire une place. Il a fallu frotter parce que la montée précédente avait éliminé pas mal d’équipiers. Je voulais absolument rester dans les roues de Philipsen et Greipel. J’ai eu peur parce qu’à un moment je me suis retrouvé tout près des barrières. Mais bon c’est passé ».

Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) vainqueur du jour au micro du Tour de Turquie.


Le chiffre

4

4 ans que l’équipe Delko n’avait plus remporté un classement général. La dernière fois c’était lors du Tour d’Autriche en juillet 2017 et la victoire de Delio Fernandez (un Espagnol déjà). Et encore, le succès n’en est pas vraiment un, puisque son succès n’est dû qu’au déclassement de Stefan Denifl pour dopage. Sinon il fallait remonter encore plus loin. En novembre 2016, Leonardo Duque remportait le Tour de Taihu Lake en Chine.

Les classements

One thought on “Tour de Turquie – étape 8 : Cavendish quadruple, Diaz exulte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *